Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PASTEUR EMERITE YONG-GI CHO

JEAN 14, 1-6

 

 Il est dit dans Esaïe 43 : 7 : « Tous ceux qui s'appellent de mon nom, Et que j'ai créés pour ma gloire, Que j'ai formés et que j'ai faits. »

 

Dieu nous a formés pour sa gloire donc nous existons pour sa gloire.

Il est écrit dans Matthieu 5 : 16 : « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes oeuvres, et qu'ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. »

Le but de notre existance est de mener la vie en glorifiant Dieu et en étant la lumière de sa gloire. En plus, nous devons être heureux. Pourquoi vivons-nous en

souffrant et en soupirant ? Il faut que nous soyons heureux.

Il est dit dans Ecclésiaste 3 : 12-13 : « J'ai reconnu qu'il n'y a de bonheur pour eux qu'à se réjouir et à se donner du bien-être pendant leur vie; mais que, si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c'est là un don de Dieu. »

« si un homme mange et boit et jouit du bien-être au milieu de tout son travail, c'est là un don de Dieu. » Dans la peine de vie, il faut avoir du plaisir. Il faut mener la vie heureuse. Vous ne devez pas remplir votre vie de la plainte, de la rancune, et du soupir. Il faut que vous soyez heureux. Dans la famille, le mari doit aider la femme pour qu’elle soit heureuse. Même la femme doit le faire pour le mari. Il ne faut pas dire : « Toi, en tant que femme, tu m’obéis ! » Mais non ! Il faut bien coopérer. Peut-être les femmes ont dû obéir aux maris auparavant. Mais l’ère est changée. Les jeunes couples ne vivent pas comme cela. Ils sont égaux. Ils se coopèrent. Je vous prie de changer de cap de votre vie vers le bonheur. Rirez, rendez grâce, amusez-vous bien avec les amis et voyagez beaucoup. Il faut que vous ayez de la joie et de l’allégresse dans le coeur.

C’est une anecdote du Dr.Lee Moo Suk, psychanalyste qui s’est retiré cette année du professeur dans la psychiatrie à l’université de Chun Nam. Lorsqu’il était étudiant dans la faculté de médecine, il y avait un professeur qui criait souvent et qui était rigoureux. Même il avait chassé un résident dans la salle d’opération pendant l’opération. Mais sa compétence était meilleure, si bien que personne ne peut être comparé avec lui.

10 ans après ses études dans la faculté de médecine, Dr.Lee a de nouveau entendu que le professeur rigoureux a commencé à aller à l’église. Ce qui était plus étonnant était qu’il servait l’église en tant que collecteur des offrandes. Alors, Dr.Lee s’est rendu visite à son professeur et lui a demandé comment il s’est converti. Il lui a répondu ainsi :

« Moi, je ne croyais pas en Dieu. Car j’ai trouvé que ce n’était pas scientifique. Mais en tant que médecin, j’ai vu beaucoup de patients atteints du cancer. Quand ils sont morts dans la rancune des autres, dans la crainte, j’ai pu les comprendre. Mais, je me rappelle un patient. Il avait l’air très paisible. Il a enduré sa douleur et il a plutôt consolé les autres. Quand je faisait une tournée de visite, il m’a souri et m’a dit toujours : Merci beaucoup !

Je me demandais comment il a pu être dans la paix face à la mort. J’ai pensé qu’il a eu quelque chose particulière. Après, j’ai compris la raison. Il croyait en Jésus. Pour lui, la mort n’était pas la fin mais le nouveau départ.

Depuis, j’ai trouvé la différence entre les chrétiens et les autres. Les premiers ont été tout-à-fait différents aux autres face à la mort. Bien qu’il y ait d’autres raisons de me convertir, c’est lui qui était le plus influençant. »

 

A SUIVRE...

SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE...1THESSALONICIENS 5, 16-17

 

Rédaction Pasteur Henri  K.

Coordonnateur du MIDEGUE 

Directeur de l'ITHEB 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT, #ATTITUDE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :