Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMMENT SURMONTER LE DECOURAGEMENT ET REPRENDRE COURAGE  (2eme partie)

Par Henri VIAUD-MURAT

 


© SdV Message n°2-

 


© SdV Message n°2-

© SdV Message n°2-

INTRODUCTION
 

 

I- LES MOYENS POUR SORTIR DU DECOURAGEMENT

1- S’appuyer sur les frères et sœurs

2-S’appuyer sur Dieu le Seigneur

 3- S’appuyer sur les ministères ecclésiaux

4- Eviter de critiquer les autres et compter sur le Seigneur

 

Y88-145760.jpg
 

INTRODUCTION


Le Seigneur nous donne beaucoup de moyens et c'est par sa grâce que nous pouvons utiliser ces moyens pour retrouver courage et retrouver du cœur.


I- LES MOYENS POUR SORTIR DU DECOURAGEMENT


1- S’appuyer sur les frères et sœurs

Alors le Seigneur nous donne d'abord de pouvoir nous appuyer sur les frères, sur l'Eglise. Il ne faut pas négliger ce moyen que Dieu nous donne parce que nous formons un corps et nous avons besoin les uns des autres. Nous verrons deux types de secours que le Seigneur nous donne.

Premièrement nous appuyer sur les frères et les sœurs, l'Eglise, le corps de Christ. Et nous, étant corps de Christ, il nous faut le discernement pour voir quels sont nos frères et sœurs qui sont découragés et pouvoir les exhorter dans le Seigneur et les remonter dans le Seigneur. Ici, c'est au niveau du corps de Christ.

 Il y a quelques jours, je recevais un appel téléphonique d'un frère, un pasteur quelque part en France, dans une autre région. Je ne l'avais vu qu'une fois dans ma vie, sans lui avoir parlé, dans une convention où il donnait un message, et puis là, je lui ai parlé pour quelque chose et il voulait me parler aussi. Au téléphone, on a vraiment sympathisé, en quelques minutes, on a senti une communion qui passait et il s'est ouvert à moi, il s'est ouvert, et j'avais l'impression qu'il avait besoin de parler. Il m'a dit : «Tu sais frère, je suis passé par des moments d'un découragement mais alors complet, profond. J'avais l'impression que tout s'écroulait, que personne n'était là pour m'aider, personne ne pouvait même comprendre dans quelle détresse en tant que serviteur de Dieu je me trouvais. Et tu sais comment Dieu m'a aidé ? Il m'a aidé par le moyen d'un frère du Togo que je ne connaissais même pas, et qui par lettre a pu m'exhorter d'une manière merveilleuse et a pu m'être d'un secours précieux au moment où j'étais dans un profond découragement. Et le Seigneur a utilisé ce frère du Togo, là-bas, pour me renouveler parce que ce frère a su me démontrer de l'affection et de l'amitié que je ne trouvais pas à cet instant dans ma détresse et dans ma difficulté.» Vous voyez comment le Seigneur a trouvé dans le corps de Christ un membre tout simple pour venir exhorter et encourager ce serviteur de Dieu qui était lui-même dans un profond découragement. Et cet homme-là qui a connu le découragement, il sait ce qui peut faire du bien quand on est découragé puisque lui étant sorti de là maintenant, est plus apte à aider en tant que serviteur de Dieu, ceux qui sont profondément découragés.

 

2-S’appuyer sur Dieu le Seigneur

Ensuite, le plus important, c'est pour ça que je termine par-là, c'est de nous appuyer sur le Seigneur et sur tout ce qu'il nous donne comme possibilités, de retrouver courage en lui. Et c'est ce moyen-là qui est le plus important parce que si nous faisons appel aux frères et si nous-mêmes nous ne nous tournons pas vers Dieu pour recevoir de lui tout le secours dont nous avons besoin, nous n'allons pas avoir la possibilité de sortir du découragement en vainqueur.


 3- S’appuyer sur les ministères ecclésiaux

En ce qui concerne les frères, je vais commencer d'abord par l'aide des ministères de conduite spirituelle. Les ministères, ce sont les serviteurs que le Seigneur appelle pour participer à l'édification de l'Eglise sous la direction du Seigneur Jésus qui est le grand ministère, l'Apôtre, le Prophète, le Pasteur, l'Evangéliste, le Docteur suprême. Le Seigneur appelle des ministères pour édifier l'Eglise, édifier veut dire : la construire, la bâtir et pour l'encourager quand elle baisse de régime ou quand elle se décourage. C'est un travail essentiel des ministères, de tous les ministères et c'est un travail essentiel de nous, chrétiens les uns envers les autres. On doit tous avoir ce ministère d'exhortation les uns envers les autres ; de soutien, de porter les fardeaux les uns des autres, donc de pouvoir discerner si mon frère ou ma sœur qui est à côté de moi a besoin que je l'aide à porter son fardeau. Souvent, c'est plus facile de chercher de l'aide auprès des autres que d'en donner nous-mêmes parce qu'on manque de discernement pour voir ce qui se passe autour de nous. Mais vous savez que la loi du royaume, c'est : nous recevons quand nous donnons. C'est la loi du royaume de Dieu. Tu donnes et en donnant, tu recevras. Plus tu vas donner du secours autour de toi, plus tu vas demander au Seigneur qu'il ouvre tes yeux et qu'il remplisse ton coeur d'amour et de compassion. Et tu pourras voir les problèmes des autres, de tes frères dans l'Eglise, du monde aussi, bien sûr, mais de tes frères dans l'Eglise. Et le Seigneur va pouvoir aussi me donner plus de consolation par l'action de son Esprit dans mes frères et dans mes sœurs. Parce que j'ai donné, je vais recevoir. Parce que j'ai donné beaucoup, je recevrai beaucoup.

 

Les ministères, eux, sont placés par le Seigneur pour un travail d'édification. Il y a des ministères spéciaux qui servent à encourager, comme les pasteurs qui sont dans un ministère spécial d'encouragement des brebis. Le trait même du ministère du pasteur, c'est d'encourager, d'exhorter, de soutenir les brebis, d'aller chercher celle qui est malade pour la guérir, d'aller chercher celle qui s'égare pour la ramener. C'est un travail d'encouragement des brebis à avancer dans la voie du Seigneur. Tous les ministères du Seigneur sont appelés à bâtir l'Eglise du Seigneur et la bâtir, c'est la construire, donc à plus forte raison, l'encourager quand elle se décourage.


Dans 2 Corinthiens 10 et au verset 7 : «Vous regardez à l'apparence. Si quelqu'un se persuade qu'il est de Christ, qu'il se dise bien en lui-même que comme il est de Christ, nous aussi, nous sommes de Christ. Et quand même, je me glorifierais un peu trop de l'autorité que le Seigneur nous a donnée pour votre édification et non pour votre destruction, je ne saurais en avoir honte, afin que je ne paraisse pas vouloir vous intimider par mes lettres. Car, dit-on, ses lettres sont sévères et fortes, mais présent en personne, il est faible et sa parole est méprisable. Que celui qui parle de la sorte considère que tels nous sommes en parole dans nos lettres, étant absents, tels aussi nous sommes dans nos actes, étant présents.» Paul dit ici qu'il a reçu l'autorité du Seigneur pour édifier l'Eglise et non pour la détruire. Il y a beaucoup de serviteurs de Dieu qui détruisent l'Eglise, qui la détruisent parce qu'eux-mêmes ne sont pas vraiment dans l'appel que Dieu leur a donné, celui de construire. Ils la détruisent pour plusieurs raisons : soit ils donnent le mauvais exemple, soit ils ne sont pas vraiment appelés du Seigneur, soit ils ne sont pas consacrés dans le ministère que Dieu veut leur demander d'exercer, ou ils l'exercent mal, ou ils l'exercent dans la chair. Ainsi ils ne sont pas comme un exemple du Seigneur pour le troupeau et ils ne sont pas dans la possibilité d'aider le troupeau. Comme Jésus dit à certains conducteurs de son temps : Non seulement vous n'entrez pas dans le royaume, mais vous empêchez vos brebis, d'entrer dans le royaume. Et il y a un certain nombre de serviteurs de Dieu qui font cela aujourd'hui. Ils ne sont pas entrés dans le royaume et ils empêchent les brebis d'y entrer. Ils ne peuvent pas exercer un travail pour consoler, pour exhorter, pour édifier le troupeau et les brebis.

C'est cependant l'appel du Seigneur à tous les ministères : tu es appelé pour édifier le troupeau et non pour le détruire. Tu es appelé à l'édifier. Dieu te donnera des dons pour construire, pour exhorter, pour édifier le troupeau et surtout ceux qui se découragent. Souvent, les ministères sont placés devant des grands découragements et par conséquent, ils sont bien placés pour savoir ce qu'est le découragement et pour savoir ce qu'il faut faire pour retrouver courage dans le Seigneur ou par un frère ou une sœur qui sont placés là pour les aider particulièrement.



4- Eviter de critiquer les autres et compter sur le Seigneur

Je ne dois pas me préoccuper toujours de mes problèmes en disant : «Les autres, ils ne m'aident pas assez. Je suis toujours tout seul, je ne suis jamais visité. Personne ne me téléphone. On me laisse tomber !» Vous voyez cette attitude-là, c'est de l'apitoiement sur soi-même et de la critique, ce n'est pas une attitude qui va permettre au Seigneur d'agir de manière forte dans ma vie pour que je reçoive le secours des autres. Je suis là pour critiquer, je suis là pour dire : «On ne m'aide pas assez !» Mais ce n'est pas cette attitude que le Seigneur me demande d'avoir. Il me demande de discerner quels sont les besoins qui sont autour de moi pour tenter de les satisfaire. Je reconnais que ce n'est pas une chose facile. Il faut que le Seigneur nous parle par son Esprit et nous montre que nous ne devons pas être centrés sur nous-mêmes, mais plutôt nous devons dire : «Seigneur, ouvre mes yeux pour que je voie mieux les problèmes des autres autour de moi et donne-moi le moyen de leur apporter quelque chose pour leur faire du bien.»


Dans Ephésiens 2, l'apôtre Paul parle aussi des ministères. Il dit au verset 20 : «Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. En lui tout l'édifice, bien coordonné, s'élève pour être un temple saint dans le Seigneur. En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu dans l' Esprit.» Ici il parle d'édification et d'encouragement. Nous sommes édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes parce que nous sommes tous en Christ qui est la pierre angulaire. C'est de lui que nous recevons tous la force, l'aide dont nous avons besoin par l'intermédiaire des uns et des autres, ou directement par le Seigneur. Mais le Seigneur veut que dans son Corps, il y ait un travail constant d'aide et d'édification mutuelle. Il le veut, c'est son plan. Il veut absolument que nous, qui sommes un corps, nous puissions sentir les besoins les uns des autres par compassion et il veut que nous puissions demander au Seigneur les dons et le fruit que nous devons produire afin d'aider nos frères et nos sœurs à porter leurs fardeaux. Ceci revient finalement à posséder l'amour de Dieu dans son cœur car si je peux, en tant que ministère, édifier le troupeau c'est parce que je vais lui apporter l'amour du Seigneur. Comment puis-je édifier quelqu'un si je ne l'aime pas ? Je ne peux pas lui apporter simplement une étude biblique bien organisée. Cela va rester sec, quelque part, ça ne va pas passer parce que l'amour de Dieu n'est pas au centre. Mais si tous les ministères sont en Christ, remplis du Saint-Esprit, de l'amour du Seigneur, ils vont pouvoir être des instruments entre les mains de Jésus afin d'édifier, consoler, exhorter le troupeau qui est là avec eux.



QUE DIEU TE BENISSE…………LA SUITE DEMAIN

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :