Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

   THEODORE AUSTIN-SPARKS FIN
 
 
 

I-Le Terrain de la Puissance de Satan

1- Le Monde

2-Le Moi Non-Crucifié

Deuxièmement, il y avait la force propre à Pierre, sa propre confiance en lui-même : « Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller et en prison et à la mort. » Il réalisa, plus tard, combien il n'était ni prêt, ni préparé à cela ; mais alors, il était confiant en lui-même, et ce terrain amena, d'une part sa défaite et, d'autre part la puissance de Satan. Le moi, encore en vie et dominant, au lieu d'être mort, au lieu d'être à la croix, est le terrain, la base de la puissance de Satan. La puissance de Satan ne sera pas détruite, et la puissance spirituelle ne sera pas établie dans la vie de l'enfant et du serviteur de Dieu, à moins que l'âme ne soit reniée, ne soit rendue. C'est une question de terrain – que ce soit le monde ou bien le moi (qui n'est qu'un autre mot pour la chair) – qui détermine, d'un côté le degré de pouvoir de Satan, et d'un autre le degré de la puissance spirituelle.

 

II- Le Besoin d'Avoir une Détermination Persistante

Aussi, je pense que ce que dit le Seigneur à Pierre est très significatif et est très utile : « Tu m'es en scandale ». Le Seigneur s'était démené dans cette bataille, Il avait tenu son terrain, avait pris fermement position pour la volonté de Dieu pour Lui, c'est-à- dire la croix pour le Royaume ; et ceci était difficile pour Lui. Il ne s'agissait pas seulement d'être crucifié, de mourir, mais il s'agissait aussi d'être fait péché avec tout ce que cela impliquait : souffrir et supporter le rejet de Dieu. La voie était difficile, et Il se devait de garder le cap, et tout ce qui survenait, afin de le détourner, demandait à nouveau la résolution et la persistance. Et ainsi Il était offensé, car ces choses qui Lui rendaient le chemin difficile, ces choses Lui compliquaient la tâche ; ces choses ne l'aidaient en rien. Peut-être qu'en ce qui concernait Pierre, l'intention était d'aider, alors qu'il ne savait ce qu'il disait, mais derrière tout ceci le Seigneur voyait le vieux débat resurgir, l'ancien combat, et ainsi ceci offensait sa perception de la volonté de son Père, et rendait son chemin plus pénible.

Je pense que tout cela nous enseigne qu'une position doit être résolument adoptée quant à beaucoup de choses par rapport à la volonté de Dieu. Nous devons parvenir franchement et positivement à une telle position, et ensuite réaliser que, de temps en temps, il y aura, d'une façon ou d'une autre, des efforts fournis par l'ennemi pour nous faire changer d'avis, pour nous affaiblir dans cette direction, pour nous faire d'autres suggestions, pour nous faire reconsidérer notre position à la lumière de choses et d'intérêts variés. Nous rencontrerons ces offenses, ces pierres d'achoppement, ces empêchements, et nous devrons être alors impitoyables envers ces choses. La façon dont le Seigneur reprit Pierre était, d'une certaine manière, intraitable. Vraiment, il n'y avait aucune faiblesse de la part Seigneur quant à ce qui se passa. Discernant la véritable nature de l'attitude et des paroles de Pierre, Il vit clairement que, s'Il succombait à sa suggestion, alors Il n'irait ni à Jérusalem, ni à la croix. Il est important de savoir si telle ou telle voie est de Dieu, et ensuite de discerner si cette chose qui survient veut dire qu'à long terme nous ne parviendrons pas au but, que nous ne ferons jamais cette volonté. Si c'est le cas, nous devons être impitoyables envers cette chose, nous devons la mettre de côté, derrière nous. La croix agit en nous de façons bien diverses, et dans bien des contextes différents.

Si nous voulons vraiment parvenir au lieu de la puissance spirituelle – comme y parvint Pierre à la fin – alors tout terrain de l'ennemi doit être sans cesse refusé et rejeté. L'ennemi doit être spolié de ce qui peut nous détruire, de toute force qui nous est nuisible, et nous devons être impitoyables avec quoi que ce soit qui lui donne une position de force, essayant de défaire l'intention de Dieu pour nous. Cette bataille des cieux et des ténèbres, de Dieu et de Satan, continue dans nos âmes, mais nous avons cette consolation que nous avons un Souverain Sacrificateur vivant à jamais pour faire intercession pour nous. Nous avons un grand gain dans la continuelle intercession du Seigneur Jésus pour nous. Concluons sur cette note d'encouragement et d'assurance.

FIN.....

 

Abonnez-vous gratuitement à la Newsletterpour recevoir nos publications

CIFOC 2 JUILLET 2011

ID002012Denis-Despinoy-WATCHMAN NEE Photo de Mamadou Karambiri

 

ads facebook
TEMPS CHRETIENS : La guérison divine 3
   Pasteur H. Linderman
MUSIQUE
ARTISTE: MIKE KALAMBAYI
  
CHANT: Tu avais dit
 SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE...1THESSALONICIENS 5, 16-17
Rédaction : Pasteur Henri K.
Tél 03 88 81 36 23 / (0033) 3 88 81 36 23
Coordonnateur du MIDEGUE
 
MINISTERE MIDEGUE
 
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :