Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 
MINISTERE DE DELIVRANCE ET GUERISON- ATELIER DE TRAVAIL. LES DIMANCHES DE 16H-18H AU 7 RUE DE LA COURSE 67000 A STRASBOURG *2011:3 AVRIL, 10 AVRIL, 24 AVRIL,1 MAI, 8 MAI ET 15 MAI ANIME PAR LE PASTEUR HENRI KPODAHI ET UNE EQUIPE
   ID002012             
PASTEUR HENRI KPODAHI                
 
 mamadou-karambiri
ID002012
         
Denis-Despinoy- WATCHMAN NEE past%20diboski%20Ident
Texte biblique : Exode 15, 26 b « Je suis le Dieu qui te guérit » et Actes 19, 8-20
 
 Un Extrait de la CIFOC, Conférence Internationale pour la Foi chrétienne qui aura lieu à SRASBOURG-France du samedi 16 dès 19H30 et Dimanche 17 AVRIL 2011 dès 10H00
 
 

Texte biblique : Exode 15, 26 b « Je suis le Dieu qui te guérit » et Actes 19, 8-20

INTRODUCTION

-Brève Définition   

L’auto-délivrance ou entrer dans le service de la délivrance pour être délivré par soi-même avec le concours de l’Eternel le Dieu des Armées.

Dieu est l’ici, le lieu de toute délivrance et de tout ministère de la délivrance. La victoire lui appartient avant tout assaut contre les hordes de l’enfer, des ténèbres et de a sorcellerie.

-Compréhension de l’influence du monde spirituel ou de la vie surnaturelle

En occident, ce qui frappe dans le cadre du combat spirituel, c’est le savoir faire des puissances et des agents des ténèbres lorsqu’il décide de frapper leur victime. De plus, par un simple regard, un toucher ou une salutation, une puissance peut entrer dans la vie d’une personne ou influencer ses activités. Le propre des puissances et de leurs œuvres en Occident est qu’elles ne sont pas vite détectées par l’esprit de l’homme. Il faut un enfant de Dieu qui a le discernement de l’esprit pour les voir et saisir la profondeur de leurs actions. Ainsi, une puissance peut s’exprimer au travers d’un homme, d’une femme, d’un enfant, d’un employé de poste, d’une responsable de service sans que son interlocuteur ne se doute nullement qu’il converse avec un esprit autre. La présence des puissances de ténèbres et leurs actions sont semblables à une mer qui dort. Un autre aspect de ces esprits est d’exploiter les humains afin de leur retirer tout ce qu’ils ont de bien, de bon, de bien-être.

Par contre, en Asie, Au Moyen-Orient, en Afrique et en Océanie, les puissances des ténèbres œuvrent  à visage découvert. Par la métaphore de l’eau, on a affaire à une mer agitée. Dans la logique, dans l’imaginaire, dans la mentalité et dans l’anthropologie des populations de ces continents, il existe un fond de vérité, d’expériences en lien avec le monde surnaturel. L’univers des esprits côtoient leur quotidien. Ce n’est pas parce que ces populations croient en ces choses qu’ils ne vivent. La conception freudienne de la névrose ne s’applique pas ici, ni celle d’une construction de l’esprit pour se créer une divinité dans le but de se protéger. Il existe des cas de personne qui ont subi l’impact de cet univers.

Si l’on conçoit en l’humain, la réalité de l’influence des choses de la vie naturelle sur sa vie, son avenir et son devenir (exemple, un directeur qui harcèle son employé au point où cette dernière fini par se donner la mort) comment pouvons-nous refuser l’impact des choses du surnaturel, des données à priori ou en dehors des cadres de l’espace et du temps, sur l’Homme.

A l’esprit comme un élément constituant de la vie de l’Homme, est attachée une réalité spirituelle que ni la science, ni la technique, ni la raison qui est la chose du monde la mieux partagée ne peut comprendre. La raison humaine aveugle ne peut que subir et tirer la conclusion de la normalité des malheurs qu’il mettra au compte du hasard et de l’absurdité de la vie.

Comment comprendre que la vue d’un être humain soit faite uniquement de malheurs successifs depuis sa naissance à sa vieillesse ; et surtout qu’il soit le seul dans ce cas.

            L’auto-délivrance tente de répondre à cela. En réalité, Dieu a appelé le chrétien à expérimenter la vie en abondance voir des temps de rafraîchissement sur cette terre. Mais ce dernier, malgré sa crainte, a le sentiment quelquefois d’être victime de joug qu’il ne maîtrise pas. Quelquefois, il ne comprend pas ce qui lui arrive ; il sait que cela est d’un autre ordre qui n’est pas du physique.

427180864_363a521a3f.jpg

            Le chrétien est sorti du monde mais le monde et ses œuvres ont encore des territoires qu’ils occupent dans la vie du chrétien. L’on ne réfute pas le fait que le chrétien est une nouvelle créature. L’ancien est passé nous dit le texte grec ou la vie ancienne est passée et c’est devenu nouveau. 2Corinthiens 5, 16-17. Cela sous-entend que le chrétien vit en nouveauté de vie, qu’il est appelé à exister selon la vie du Royaume de Dieu. On veut qu’il porte des fruits dignes de sa nouvelle vie, qu’il imite le Christ. Si l’on accepte l’interprétation que tout est neuf en lui, il n’a plus besoin d’être pardonné. Or le texte de 1Jean 1, 5-10 et un 1Jean 2, 1-2, nous révèle que le chrétien est en même temps juste et pécheur dans la pensée qu’il peut lui arriver de pécher car n’ayant pas encore atteint la perfection qui en état en devenir. La Bible demande au chrétien de ne plus vivre comme les païens mais de se laisser renouveler et transformer. Ephésiens 4, 21-23. Jésus disait dans Jean 8, si une personne pèche, il est esclave du péché. Or dans la pensée sémitique lorsqu’on parle de l’esclave on y associe automatiquement un maître. Qui est donc ce maître lié à l’action qui avilie, tourmente et détruit la vie du croyant. L’esclave était souvent dans des chaines voir des liens ou il était enfermé lorsqu’il n’était pas sous l’autorité d’un maître comme serviteur ou intendant. Le « rendre libre » de Jean 8, 36 est un affranchissement qui repose  sur un rachat de l’esclave et une liberté des fers et des jougs y afférents.           

Parallèlement, dans les Saintes Ecritures (la Bible), Israël était sorti d’Egypte, lieu de l’esclave, mais l’Egypte n’était pas sortie d’Israël. Il a fallu à Dieu quarante ans pour faire comprendre cela à son peuple. Il fallait avoir la foi en Dieu pour croire en cette vérité et pour avancer d’après les promesses de Dieu (Josué et Caleb).

-But poursuivi par ce thème sur l’AUTO-DELIVRANCE : 1- Être libéré de chaînes et de jougs ou être affranchi

      2- Donner un aspect pratique de la Délivrance

                              3- Expérimenter pleinement la vie en abondance

 
N.B Dans la rubrique ENSEIGNEMENTS Audio-video du site Videolouanges, un lien du Site MIDEGUE ou sur Facebook,un Enseignement AUDIO tous les jeudis et les lundis extrait des cultes du Dimanche et du Mercredi et du Séminaire de Délivrance et Guérison.
 
 
 
 
 
ads facebook
CONFERENCE 1
 
MUSIQUE
ARTISTE: PASTEUR CHUCK LAWRENCE
CHANT: I CALL YOU FAITHFUL..
SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE...1THESSALONICIENS 5, 16-17
 
Rédaction : Pasteur Henri K.
Tél 03 88 81 36 23 / (0033) 3 88 81 36 23
Coordonnateur du MIDEGUE
FEU
MINISTERE MIDEGUE
 
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :