Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


L’AMERTUME

par Charles-Louis Rochat

 

TEXTE BIBLIQUE : HEBREUX 12, 15



LIEN NOUVEAU SITE: www.videolouanges.com (SITE DE FORMATION SUR LA DELIVRANCE ET LA GUERISON ET OUVRAGES D'EDIFICATION)


3-Il ne s’agit nullement de « positiver » comme le suggèrent certaines méthodes du monde.

 

Il est hors de question fermer les yeux, de nier l’évidence du mal, de ne vouloir voir que le bon. Jésus n’invite pas à une gymnastique et une tension intellectuelles appliquant une sorte de « méthode Coué » (autosuggestion mentale), empreinte de tolérance et d’angélisme. Je demeure réaliste, voyant le monde tel qu’il est réellement. Mais je n’exige pas de le changer pour aimer. La vraie guérison n’exige pas l’assouvissement d’une vengeance. Je suis bien même dans un monde qui va mal. Et avec ceux qui m’ont fait du mal, je suis quand même à l’aise !

 

4-C’est la notion forte du pardon des offenses énoncée dans le « Notre Père » !

 

À la déclaration centrale : (Mt. 6 : 12) « pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés », s’ajoute le commentaire : (Mt. 6 : 14) « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi. »

C’est la présentation du pardon total. Mais elle est souvent mal comprise : si, débouchant sur une notion de devoir, elle me dicte qu’il faut, que je dois, que c’est un devoir, la condition absolue, elle constitue alors une contrainte pénible. En réalité, il s’agit d’une proposition merveilleusement libératrice : Si Dieu, connaissant tout de moi, m’a pardonné tous mes péchés, qui suis-je pour retenir quoi que ce soit contre qui que ce soit ? (Mat. 18 : 21-35) Luc 6 : 36 : « Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. »

 

5- Exemple de David : Faire du bien

 

David aurait pu passer son temps à ruminer le mal que Saül lui avait fait. Son règne aurait pu être empoisonné par un besoin d’effacer tout ce qui pouvait subsister de son rival. Au lieu de cela il se souvient plutôt de son amitié avec Jonathan, et réfléchit comment faire du bien à ses descendants.

2 Sam. 9 : 1 «David dit : Reste-t-il encore quelqu’un de la maison de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan ? »

 

6-Une proposition concrète

 

Prenons la décision de déployer honnêtement devant Dieu tous les griefs pouvant encore se dissimuler derrière la façade de notre respectabilité et même de notre piété. Cela nous aidera à entrer dans une limpidité nouvelle. Nous pourrons alors être débarrassés définitivement de douleurs morales sournoises venant insidieusement nous tarauder et ternir notre « joie de Lui appartenir ». Il s’agit essentiellement d’une démarche personnelle, mais la communauté de prière peut nous être d’une grande aide par le partage et la confession.

 

Nous vous exhortons donc à une relecture fragmentée des divers points de cette méditation, en donnant le temps qu’il faut à chacune de nos situations. La stimulation au pardon inconditionnel fera perdre à l’ennemi ses droits d’accusation et de raillerie.

On entrera ainsi dans une dynamique de victoire.

 

 

7-Prière : Une prière qui vous fera du bien (apport)

 

Seigneur, Tu as porté sur la Croix, non seulement nos maladies, mais aussi les souffrances de l’injustice, toi le Juste exécuté comme un malfaiteur. Nous te demandons de nous accorder, à nous aussi, par ton Esprit, cette grâce de pouvoir pardonner à ceux qui nous ont blessés et poussés à la révolte. Nous savons aussi que certaines de nos situations difficiles ne sont pas imputables qu’aux autres, et nous demandons que tu répandes en nous une lucidité de repentance, d’amour et de bienveillance.

 

 

FIN   QUE DIEU VOUS BENISSE.

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :