Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Photo de David Yonggi cho
DAVID YONGGI CHO
 

Passage biblique: 1 Corinthiens 2:9-10

 

 5160066984_8b63b12b6d.jpg

 

 

Beaucoup d’âmes ont été délivrés de leurs péchés. Les oeuvres de Dieu se sont réalisées. Mais nous n’avons pas pu aller au-delà des limites de notre ministère. Un jour, le pasteur John Huston qui travaillait comme missionnaire en Afrique a reçu l’ordre de Dieu d’aller en Corée du Sud. Par conséquent il est venu me voir et m’a proposé de travailler avec nous. Alors, le pasteur Ja-Shil CHOI, le pasteur John Huston et moi-même avons ensemble annoncé l’Evangile. Le nombre de membres a atteint 500 personnes. Ainsi le nombre de membres a beaucoup augmenté. L’église n’a plus pu rester à Daejodong. Mais il était difficile d’entrer dans le centre de Séoul. C’était impossible par notre force. A ce moment-là, le pasteur John Huston a demandé à une association missionnaire américaine de soutenir la construction du nouveau bâtiment de notre église à Seodaemun. Et cette demande a été acceptée. Ce n’est pas moi qui ai financé la construction du bâtiment de l’église à Seodaemun. Celà ne m’a rien coûté. Avant la réalisation de cette oeuvre, le pasteur John disait sans cesse : «Il faut déménager à Seodaemun. Laissons cette église ici, construisons-en une nouvelle à Seodaemun et continuons notre ministère là-bas. Si nous restons ici, notre église ne pourra plus se développer. Il faut aller à Seodaemun.» Au début, le déplacement de l’église n’était pas mon idée. Mais c’est le pasteur John qui sans cesse m’a incité à la déplacer. Je n’ai pas eu de direction du Saint-Esprit, mais le pasteur John m’a incité à le faire. Et j’ai finalement changé d’avis. Je n’avais pas d’argent et mes parents n’étaient pas non plus riches. Je n’étais pas capable de réaliser cette oeuvre. Je n’avais pas non plus confiance en moi. Mais le pasteur John m’a rassuré. Et, entre autres, le pasteur Ja-Shil CHOI m’a dit qu’elle allait partir, si je ne décidais pas de déplacer l’église. Je n’avais pas d’autre choix que de le faire. Ainsi, a commencé notre ministère à Seodaemun. Le nombre des membres de l’église a atteint mille, trois mille, six mille et il a finalement dépassé les dix mille. Et nous n’avons pu rester à Seodaemun. Le département des Transports appartenant à la mairie de Séoul nous demandait de mettre en place des mesures contre l’affluence du trafic, car le quartier de Seodaemun souffrait d’embouteillages tous les dimanches. A cette époque, j’annonceais le message de Dieu jusqu’au 8ème culte. Mais c’était très difficile à assumer. Un jour je me suis évanoui au cours de la prédication à cause du surmenage. Malgré tout, j’ai dû continuer mon travail. A ce moment-là, on a dit qu’il faudrait encore déplacer l’église. Mais il n’y avait pas de terrain ni de moyens financiers pour cela. Le nombre des membres de l’église était de dix mille. Mais la majorité des personnes étaient pauvres et celles d’origine de provinces telles que la province du Gyeongsang et celle du Jeolla. Ils étaient remplis de zèle. Mais ils étaient pauvres. Les bidonvilles tels que Hyeonjaedong et Ahyeondong étaient les quartiers des membres de notre église. Alors comment construire un nouveau bâtiment ? En ce temps-là, Monsieur le maire de Séoul, Hyun-Ock KIM, souhaitait mettre en valeur le terrain de Yoido. Il m’a proposé de l’acheter à crédit. Mais je n’avais pas assez de courage. Il y a un dicton coréen qui dit : «Si on peut acheter quelque chose à crédit, on abattra même un boeuf et on le mangera. Il m’a proposé d’acquérir environ 100 mille pyeong (un pyeong = 3,3 m²) de terre. Même à crédit ! Il m’a dit: «Vous pouvez rembourser la dette sans précipitation.» Mais j’ai manqué de courage. Et je lui ai dit : «Non, donnez-moi seulement 3 mille pyeong.» Il a dit : «Ah !

3 mille pyeong ? Tiens, tiens, tiens, alors, bon ! 30 mille pyeong, d’accord ? » Mais j’ai insisté : «Non, Monsieur le maire, donnez-moi seulement 3 mille pyeong !» Si j’avais accepté pour 30 mille pyeong en ce temps-là, aujourd’hui notre église aurait touché le gros lot. Vous voyez ? Dieu avait préparé tout ce dont j’avais besoin. Mais comme je n’avais pas assez de courage, je ne pouvais pas aller dans ce qu’Il voulait. La Bible dit : «Ouvre largement ta bouche, et je la remplirai.» Mais j’ai étroitement ouvert ma bouche. En tout cas, j’ai pu construire cette église du Plein Evangile de Yoido. Et je me suis donné beaucoup de peine pour bien mener mon ministère. Mais, grâce à Dieu j’ai pu bien achever 50 ans de ministère. Parfois, quand j’ai du temps de libre, je me rappelle le passé et je réalise que Dieu avait tout préparé pour mon ministère. Dieu est intervenu dans toutes mes affaires.

 

 

A SUIVRE.....

  

 

 

TEMOIGNAGE CHRETIEN :  DOCTEUR MBOMBA  3
 

NB : Jugez ce témoignage à la lumière du Saint-Esprit...

 

 

 

 

 

 

MUSIQUE AVEC    

ARTISTE: BEATRICE GNOUPALE ET ARTISTES 

  CHANT: FLAMME DIVINE  

 

 

 

 

 

 

SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE.........1THESSALONICIENS 5, 16-17

 

Rédaction Pasteur Henri  K.

Coordonnateur du MIDEGUE 

Directeur de l'ITHEB 

 

  FEU

MINISTERE MIDEGUE 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :