Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

Pierre Truschel

 

 

 

  - Pierre Truschel

 L 'humilité FIN

 

 

Colossiens 3 : 12

12 Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d'entrailles de miséricorde, de bonté, d'humilité, de douceur, de patience.

 

 

Il y a donc une action de notre part. C'est nous qui devons nous revêtir. Il n'est pas dit qu'il faut que tu pries pour que Dieu te rende humble ! Il est dit : " revêts-toi d'humilité ! " C'est un geste ! C'est une décision ! C'est un choix que tu fais ! Tu peux partir avec ton orgueil ! Tu peux te gonfler ! Même dans ta foi chrétienne ! Mais plus tu montes ! Un jour tu descendras ! Mais si tu te revêts toi-même de l'humilité, si tu descends, alors Dieu, Lui-même, t'élèvera au temps convenable !

Matthieu 5 : 1-10

1 Voyant la foule, Jésus monta sur la montagne; et, après qu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.2 Puis, ayant ouvert la bouche, il les enseigna, et dit   :Lire la suite

 

 

Proverbes 22 : 4

4 Le fruit de l'humilité, de la crainte de l'Eternel, C'est la richesse, la gloire et la vie.

 

 

Et pour conclure, j'aimerais vous donner quelques exemples pour vous montrer que la marche chrétienne n'est pas de la poudre, de la mousse évangélique. Mais que ce qui est important c'est notre coeur, parce que Dieu regarde au coeur. Rappelez-vous le choix de David par rapport à ces autres frères.

Le premier point qui m'a marqué pour toujours, c'est le lavage des pieds des frères en Afrique. Quand dans mon inconscience d'homme blanc, dans mon inconscience de pasteur, de prédicateur, dans mon inconscience de vouloir faire du bien, mon inconscience de vouloir servir Dieu et élargir la vision de l'oeuvre, lorsque Dieu nous a fait réaliser que finalement au fond de nous, il n'y avait pas la vraie humilité et que mon coeur humain était aussi raciste que celui des autres. Je me rappellerai toujours quand on s'est retrouvé à genoux devant ces amis africains en leur demandant pardon pour nous, pour nos pères, pour tout ce que les blancs avaient fait, alors que ces hommes, ces femmes étaient là complètement ébahis, choqués par ce qui leur arrivait, quand à un moment donné, mon coeur s'est rompu une fois pour toutes, devant ce vieillard qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à mon père, et qui m'a pris dans ses bras, et que j'ai pleuré pendant je ne sais combien de temps, quelque chose est mort définitivement en moi. Je venais de goûter non pas à la puissance de résurrection de Jésus dont nous sommes tellement friands, mais je venais de goûter à la puissance de la mort de Jésus en moi. Les deux sont nécessaires : puissance de mort et puissance de résurrection. Depuis ce jour-là, je ne vois plus un noir, je ne vois plus un blanc, je ne vois plus un pauvre, je ne vois plus un riche, je vois une âme à sauver, je vois quelqu'un à pousser dans le service pour Dieu. Parce que Dieu veut faire de nous tous un royaume de sacrificateurs pour Dieu son Père.

Un deuxième point qui m'est resté particulièrement. Un jour, à Bangui lorsque nous étions des milliers de personnes au bord du fleuve de l'Ouganda et que nous avions fait une semaine d'évangélisation et qu'ensuite nous avons eu quatre cents baptêmes. Les gens entraient dans l'eau et tous les anciens étaient là, dans l'eau, en blanc en arc de cercle. Je voyais les gens chanter sur le rivage, des chrétiens dans les pirogues qui chantaient, et je voyais des hommes porter les paralysés, les handicapés, les gens atteints de poliomyélite, les malades sur leurs épaules dans l'eau. A ce moment-là le ciel s'est ouvert. A ce moment-là l'onction de Dieu est descendue sur nous. Des sœurs africaines ont vu deux énormes anges nous couvrir. A ce moment-là des larmes que je ne pouvais pas retenir, ont littéralement jailli des profondeurs de mon être. A partir de ce moment-là, je n'ai plus jamais été le même, non pas seulement par ce que j'avais vu, mais par l'Esprit qui était là.

Savez-vous ce que c'est la puissance de la gloire de Dieu, c'est l'humilité de cette gloire. Quand l'onction est là, on ne fait plus le malin. Parce que nous sentons que Dieu est humble. Dieu est puissant mais Il est humble. Sa puissance a des entrailles d'humilité. Et Dieu agit par humilité et non pas par vaine gloire. C'est important de le comprendre.

Et le troisième point, c'est la résurrection du fils d'un de nos missionnaires. Auparavant quand je le prêchais, j'utilisais les biographies des livres pour dire : " Oui, Jésus ressuscite ! " Je n'avais jamais vu de résurrection au travers de mon propre ministère. Mais ce jour-là devant toute une famille, en pleine rue, un gosse mort, de quatre ans, une mère complètement choquée, un père qui hurlait, l'enfant mort et nous tous là. Et quand après trois fois, nous avions commandé au nom de Jésus : " Tu reviens à la vie ", quand à la troisième fois, alors que le découragement, le doute commençaient à entrer dans ma tête, lorsque j'ai eu cette révélation de l'esprit de cet enfant qui était juste au-dessus de lui, et lorsque d'une façon inconsciente j'ai commandé : " Au nom de Jésus tu reviens à la vie ! " Quand j'ai vu cet esprit rentrer en lui, un éclair dans ses yeux, un cri, l'enfant venait de revenir à la vie, je voudrais vous dire, jamais je ne pourrai oublier cela.

Quand vous touchez Dieu comme cela où quand Dieu vous touche, à ce moment-là c'est fini. C'est le sceau de Dieu sur les profondeurs de vos entrailles. Vous êtes un autre homme. Quand le surnaturel vous touche vous n'êtes plus le même homme. Rappelons-nous Pierre, sur la parole de Jésus il a jeté le filet. Mais quand il a vu le miracle, il est tombé à genoux. Nous, nous essayons de convaincre les gens, mais il suffit qu'une personne soit confrontée à la manifestation de la puissance de Dieu, à ce moment-là le sentiment de la gloire de Dieu est tellement fort que la conviction de péché s'installe. " Retire-toi de moi, je suis un homme pêcheur. " dira Pierre. Quand vous assistez à un miracle, quand il y a une onction du miracle qui se manifeste dans un auditoire, à ce moment-là nous sommes humbles parce que nous réalisons que ce n'est pas nous, mais que c'est le Seigneur qui agit. A Lui en soit toute la gloire en Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

 

 FINISSEZ EN MUSIQUE

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :