Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

COMMENCEZ EN MUSIQUE..............

 

 

Pierre Truschel

 

 

 

  - Pierre Truschel

 L 'humilité 2

 

 

Essayez de comprendre ces hiérarchies qui, les unes après les autres, vont foncer sur Jésus:

1ère raison :

il faut lui faire payer. Il faut Le faire souffrir. C'est l'expression à ce moment-là de toute cette rancoeur, de tout cette haine accumulée. Ils avaient souvent voulu mettre la main sur Jésus par la lapidation, par toutes sortes de méthodes humaines et ils n'y sont pas arrivés. Mais maintenant, Il est là sans forces apparentes, faible dans sa réalité. C'est le moment où Il est brisé; Il attaqué spirituellement; Il est attaqué intellectuellement; Il est attaqué moralement; Il est attaqué physiquement. Ce n'est pas seulement les coups mais c'est tout la pression de l'enfer qui est là ! C'est la haine ! C'est la vengeance ! C'est une puissance de souffrance qui est comme un fleuve de haine et de souffrance qui se déverse sur lui à la croix !

2ème raison :

Mais ça ne s'arrête pas là ! Parce que si Jésus va jusqu'au bout, sa mort va apporter la délivrance à tous ceux qui croiraient en Lui ! A ce moment-là tout en faisant payer à Jésus toute la souffrance, il y a cette course en avant des principautés les unes après les autres, de plus en plus fortes, de plus en plus hiérarchisées; quand les plus petites hiérarchies n'arrivent pas à enlever ou à sortir, du coeur ou de la bouche de Jésus, un cri de reniement ou un cri de rébellion envers Dieu, elles appellent les autres dominations plus importantes et plus fortes qu'elles, au secours. Et dominations après dominations, principautés après principautés, ce sont toutes les hiérarchies du monde spirituel occulte qui viennent sur Jésus pour le faire tellement souffrir, pour qu'Il lâche, pour qu'Il arrête, pour qu'Il n'aille pas jusqu'au bout ! Et quand vous entendez " descends de la croix " c'était encore un pression ! " Il a sauvé les autres " c'était encore une pression ! Quand nous entendons le cri à la croix " mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m'as-tu abandonné ! " c'était encore une pression ! Il est livré en pâture aux démons! Il est livré en pâture aux dominations ! Mais plus que cela, Il a tout le poids de toute la puissance, de haine, de souffrance, de mal, dans ces dominations, dans toute cette construction de rassemblements. En un mot, c'est toute la hiérarchie de l'enfer qui s'est unie au dernier moment pour empêcher par la souffrance, Jésus d'aller jusqu'au bout, et pour faire sortir au moins de son coeur, au moins de ses lèvres, au moins de son regard, au moins de son attitude, un sentiment, une pensée, une parole de rébellion, de fuite, de refus.

Mes amis, c'était terrible à la croix. Pourquoi Jésus a-t-Il vaincu les dominations ? Ce n'était pas parce qu'Il était " le superman rempli du super Saint-Esprit ". Jésus a vaincu par sa faiblesse. Parce qu'Il s'est laissé faire. Parce qu'Il a intercédé pour les coupables. Parce que le mal qu'on lui faisait, Il l'a surmonté par le bien. Et chaque pression de l'enfer était comme une éponge que vous pressez, - une éponge peut être sale et donner de l'eau sale - au contraire chaque pression de l'enfer, chaque goutte de sang, chaque expression, chaque respiration, n'entraînait pas le péché, la rébellion. Mais chaque pression supplémentaire, chaque hiérarchie supplémentaire des démons qui l'attaquaient, engendrait en Jésus une dimension spirituelle d'amour supplémentaire. En un mot, au lieu d'engendrer le refus, au lieu d'engendrer la haine, au lieu d'engendrer la crainte, au lieu d'engendrer la frustration, au lieu d'engendrer l'incompréhension, plus les démons agissaient, plus Jésus couvrait cela par un amour de vie supplémentaire. "Semblable à une brebis muette devant ceux qui la tondent, Il n'a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l'angoisse et le châtiment." Pas un mot, si ce n'est "Père pardonne-leur ! Ils ne savent pas ce qu'ils font."

A la croix, les moments ont été terribles. Mes amis des choses se passent dans le monde spirituel et nous n'en comprenons pas toujours les rouages. Mais ce que j'aimerais vous dire, c'est que d'une hiérarchie après l'autre, Jésus a été le paratonnerre de toute la malédiction. Mais au travers de ce combat spirituel où finalement Il triomphait en restant faible, où Il triomphait en restant amour, où Il avait tout pour engendrer la haine, au contraire, à la croix Jésus met le point sur le " I " en ce qui concerne la création d'une humanité nouvelle. Lorsque Jésus meurt, Il a construit en Lui, face aux oppositions, face aux trahisons, face à l'enfer, Il a créé en Lui une nouvelle humanité. Quand Jésus se relève de la mort, lorsqu'Il monte au ciel assis à la droite de Dieu et qu'Il reçoit tout pouvoir dans les cieux sur la terre, lorsque le Christ vivant vient en nous, Il nous communique cette humanité nouvelle qui a vaincu la haine, qui a vaincu le péché, qui a vaincu Satan, qui a vaincu les dominations, qui a vaincu les autorités, qui a vaincu les esprits méchants. La pression qui était sur Lui, par sa faiblesse, la faiblesse de Jésus a été plus grande que la force des démons. C'est merveilleux. Lorsque nous disons que Jésus a vaincu les démons, rappelons-nous que c'est parce que jusqu'au bout, Il est resté dans les sentiments, dans les dispositions, dans la vie qui est une folie pour la logique humaine, mais qui est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit. C'est par son humilité que Jésus a vaincu Satan et l'enfer tout entier.

Nous avons vu les hommes, le monde visible. Nous venons de voir l'assaut démoniaque. Maintenant montons encore plus, dans le monde des anges au service de Dieu. Essayez pendant quelques instants d'imaginer les anges qui veulent courir au service de Jésus. Jésus n'a-t-Il pas dit à Pierre : " remets ton épée dans ton fourreau, si je le voulais, mon Père m'enverrait une légion d'anges. " Essayons de voir le Christ à la croix du haut du ciel. Jésus est à la croix semblable à une brebis muette. Il est là. La malédiction est sur Lui. L'abandon de Dieu. Parce qu'au travers de ces choses, Dieu permet qu'Il soit livré pour que la malédiction de Dieu tombe sur Lui, pour que par ses meurtrissures vous et moi nous soyons guéris. Les anges sont là. Il y a des pleurs dans le ciel. Il y a des hurlements. Il y a des appels " Père, permets-nous d'aller à son secours ! " Face à ce déferlement de toutes les hiérarchies démoniaques, les anges de Dieu veulent aider Jésus ! Mais le bras de la justice se lève et Dieu dit : " Non. Ne bougez pas ! Il faut qu'Il meurt pour que les autres puissent avoir la vie! " Et certainement que l'archange Michel et tant d'autres demandent à Dieu la permission d'y aller. Mais le bras de la grâce se lève et dit : " Non. Il faut qu'Il meurt innocent pour que la grâce puisse être accordée à tous les coupables. " Mes amis, à la croix ça été terrible ! Mais c'est la puissance de Dieu ! " Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent mais c'est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croît. "

Philipiens 2 : 3

3 Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes.

 

C'est un état de coeur. Nous ne sommes pas des ministères avec des titres. Nous sommes des hommes et des femmes qui servent dans l'expression d'un ministère. Nous ne mettons pas l'accent sur le ministère, nous mettons l'accent sur le service qu'accomplit ce ministère. Le ministère se reconnaît par le service et non pas le service par le ministère.

Nous retrouvons également cette notion d'humilité dans la famille. Les enfants. " honore ton père et ta mère afin que tu prolonges tes jours... " Je pense qu'il y a des enfants, même des enfants de chrétiens, qui plus tard pourront recevoir plusieurs onctions d'huile, mais ils mourront avant l'âge, car tant qu'il n'y a pas repentance dans leurs comportements envers leurs parents... Quand Dieu dit quelque chose, Il le fait. " Honore tes conducteurs. Honore les personnes âgées. Honore les autorités. " Et dans notre société de rébellion, parce qu'a été enfantée une société de rébellion, que vous retrouvez dans l'église, ces valeurs manquent. A cause du manque d'équilibre, beaucoup se sont cassés la figure. Mais ce qui est tragique, c'est qu'ils ne se sont pas seulement cassés la figure, mais ils ont fait du mal autour d'eux, et ils ont freiné le Royaume de Dieu. Le problème du retour de Jésus-Christ; nous croyons tous que le retour du Seigneur vient, mais nous devons savoir que ce retour est retardé par l'état lamentable du peuple de Dieu. Parce que Jésus ne va pas venir prendre une église handicapée, une église moribonde. Il veut une église sans tâche, ni ride, ni rien de semblable. C'est pour cette raison qu'il faut que le Saint-Esprit se lève, pour que nous soyons prêts et que notre état attire Jésus.

" Tu ne parleras pas mal du chef de ton peuple même si c'est un mauvais chef. " Jésus a dit à Pilate : " Tu n'aurais aucun pouvoir si cela ne t'avait été donné d'en-haut. " Notre soumission est exigée par la Parole de Dieu jusqu'au moment où cette soumission aux hommes, nous rend insoumis par rapport à Dieu. Dès que la soumission humaine nous oblige à désobéir à Dieu, nous devons désobéir aux hommes et obéir à Dieu. " Jugez vous-mêmes s'il vaut mieux obéir aux hommes qu'à Dieu. " dira Pierre. Tant qu'il n'y a pas contradiction entre l'autorité humaine et l'autorité divine, qui que ce soit, nous devons nous soumettre. C'est une clé de bénédiction, parce que tout autorité vient de Dieu Romains ch 13.

 

 

 

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :