Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA CONSECRATION AU SEIGNEUR (FIN)

par Henri VIAUD-MURAT,

PLAN

INTRODUCTION

I- LES CRITERES D’UN CONSACRE

1-Être rempli de Saint-Esprit et de Foi

2-Témoigner du Seigneur et Obéir à la voix du Saint-Esprit : recevoir l’appel

3-Entendre la voix du Seigneur par le Saint-Esprit.

II- LA VIE DU CONSACRE

1-Être ce que le Seigneur veut qu’il soit

2-Grandir à l’image du Christ

3-Être rempli de l’Onction

4-Se laisser instruire par l’Eternel

 III-LE CHRETIEN ET LA CONSECRATION DE SA VIE (Suite)

1-Le consacré évité de critiquer les frères et sœurs dans la foi

2-Le consacré est un imitateur du Seigneur

 CONCLUSION

 

 

 

1775880.jpg

 

 

 III-LE CHRETIEN ET LA CONSECRATION DE SA VIE (Suite)

 

C'est pour t'encourager à établir avec Jésus ce contact personnel qu'il veut que tu aies avec lui sans dépendre d'aucun directeur spirituel, d'aucun maître spirituel autre que lui. Pour t'encourager à savoir que Jésus a un plan pour ta vie et que chaque jour qui passe, il est décidé à te faire entrer dans ce plan. Si toi, tu lui as tout donné, tout consacré de ta vie, si tu as décidé de faire de lui ta seule ressource en tout point, tu apprendras à te dépouiller du vieil homme, à être renouvelé dans les pensées de ton intelligence et à te revêtir de l'homme nouveau. Cet homme nouveau a déjà été créé en toi par une justice et une sainteté que produit la vérité. Tu vas devenir entre les mains du Seigneur un instrument de guérison, un instrument de salut, un instrument de délivrance, sans être le mystique qui s'attache à des visions, à des expériences et des cieux qui s'ouvrent, en marchant fidèlement tous les jours avec ton Dieu. La puissance du Seigneur se manifestera au travers de toi et tu seras pour les autres une ressource de vie. Tu ne seras plus là, à critiquer ce qui se passe et à dire : "Comme ça marche mal !" Tu seras là pour apporter, dans la paix, dans la joie et dans l'amour du Seigneur, les solutions de Jésus.

 

 

 

1-Le consacré évité de critiquer les frères et sœurs dans la foi

Donc je n'ai pas besoin de critiquer mes frères pour dire : "Oh ! cela ne va pas, regarde ce qu'ils ont fait, regarde ce que l'un fait, regarde ce que l'autre fait, regarde ce qui ne va pas, regarde ceci, regarde cela. Et puis aujourd'hui ils m'ont tous laissé tomber et puis qu'est-ce qui va arriver demain ? S'ils étaient des disciples de Jésus, ils s'occuperaient un peu de moi !". L'amertume qui sort à flots ! Quand ton cœur est tout entier en Jésus et lui en toi, tu te réjouis de la présence de Jésus dans ton cœur. Tu sais qu'il est prêt à faire de toi un instrument puissant pour le salut, le Seigneur en a besoin. Donc si tu as encore ces choses dans ton cœur, c'est que le voile de la chair n'est pas encore entièrement déchiré. Tu as encore besoin de revenir à Jésus et de dire : "Seigneur, j'ai besoin de comprendre ce que c'est que la Croix, j'ai besoin de comprendre la Croix, j'ai besoin que la prédication de la Croix me soit faite par ton Saint-Esprit dans mon cœur. Que je puisse comprendre la Croix. Que je puisse comprendre qu'à la Croix j'ai été mis à mort en Jésus-Christ. Comprendre qu'à la Croix tu as détruit ce corps de péché. Comprendre qu'à la Croix ce monde a été crucifié pour moi complètement et que Satan a été détruit à la Croix pour moi, qui crois en toi".

Est-ce que j'ai besoin de quelque chose d'autre, quelque chose de plus ? J'ai besoin de mes frères et sœurs du corps de Christ, bien sûr, mais j'ai besoin, avant tout, de recevoir de Jésus tout ce qu'il a accompli pour moi à la Croix et que ce voile de la chair soit pleinement déchiré, quand cette chair est vraiment crucifiée. Tu ne crois pas que c'est cela qui manque à l'église de Jésus-Christ ? La crucifixion de la chair, cette chair qui a des pensées si mauvaises, qui a des instincts si souillés, si mauvais ? Cette chair se manifeste par des amertumes, des animosités, des colères, des clameurs, toutes sortes de méchancetés. Des méchancetés qui sortent d'un cœur qui n'est pas mis à mort par la Croix.

Alors j'ai besoin de me repentir de cela. La plus grande grâce que Dieu puisse me faire, c'est de faire la lumière sur mon propre cœur. Et s'il m'arrive de dire : "Seigneur, fais la lumière dans le cœur de ce frère qui m'embête tous les jours, fais la lumière dans le cœur de mon épouse, de mon mari, fais la lumière Seigneur, parce que si tu ne fais pas la lumière, je craque", Jésus vient me dire : "Pourquoi est-ce que tu craquerais ? Je vais faire la lumière dans ton propre cœur, pour te montrer pourquoi tu craques. Pour te révéler la crucifixion de ta propre chair. Pour te montrer que tu n'as pas compris qu'en moi, Jésus, ta propre chair a été crucifiée et que tu as besoin de rentrer par la foi dans ce que moi, Christ, j'ai fait pour toi". Tu ne crois pas que Christ lui-même veut te révéler ces choses ?

Alors j'aime bien dire (ne le prenez pas mal, si vous êtes en train de passer par de grandes souffrances) : ce n'est pas ce qui nous arrive qui compte avant tout, c'est la manière dont nous réagissons à ce qui nous arrive, c'est un test de Dieu. C'est un test de Dieu, quand quelque chose de difficile nous arrive. Bien sûr, nous avons un Sauveur compatissant et merveilleux. Il veut nous en sortir spirituellement, il veut se révéler, il veut nous donner une solution, il veut nous sortir de ce problème. Donc j'observe la manière dont je réagis : Est-ce que c'est encore l'amertume, est-ce que c'est encore la colère, l'animosité, la critique, est-ce que c'est encore le ras-le-bol qui sort ou est-ce que c'est le doux parfum de Jésus : l'amour, la joie, la paix et le reste ?

 

 

 

 2-Le consacré est un imitateur du Seigneur 

Paul a beaucoup souffert dans son ministère. Il dit : "Soyez mes imitateurs", parce que lui était l'imitateur de Jésus, mais quelles souffrances il a connues ! Dans 2 Corinthiens, il dit au chapitre 3 et au verset 12 : « Ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté et nous ne faisons pas comme Moïse qui mettait un voile sur son visage pour que les fils d'Israël ne fixent pas les regards sur la fin de ce qui était passager mais ils sont devenus durs d'entendement (il parle des Juifs). Car jusqu'à ce jour le même voile demeure quand ils font la lecture de l'Ancien Testament et il ne se lève pas parce que c'est en Christ que le voile disparaît » . Donc quand tu es en Christ, tu es appelé à voir tous les voiles disparaître, une pleine lumière se faire et tu es appelé à marcher dans la lumière, dans l'amour et dans la vie de Jésus.

Au chapitre 5, au verset 2 : « Nous gémissons dans cette tente » . Quand Paul dit : "Je gémis", ce n'est pas pour se plaindre de son sort, c'est parce qu'il voulait revêtir une autre tente bien plus belle qui lui était réservée dans les cieux. « Désirant revêtir notre domicile céleste, si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus » . Si le voile de ta chair n'est pas ôté de toi, c'est comme si tu étais nu devant Dieu. C'est pour cela qu'il dit : "Il faut que vous appreniez à vous dépouiller, à vous déshabiller du vieil homme, à être renouvelé dans l'esprit de votre intelligence » , il met cela entre les deux, "et à vous habiller de l'homme nouveau" qui ressemble à Christ, qui a été créé selon le modèle de Christ. Je n'ai pas envie d'être trouvé nu devant le Seigneur. Si tu as le voile de la chair sur toi, tu es nu devant Dieu. « Tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie » . Tout ce qui est mortel, c'est tout ce qui est charnel, il faut que ce soit englouti par la vie de Jésus, par sa mort et par sa résurrection. « Et celui qui nous a formés pour cela, c'est Dieu » .

 

Au verset 1 du chapitre 6 de 2Corinthiens, Paul dit : « Puisque nous travaillons avec Dieu, nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain » . Tu as reçu toute la grâce de Dieu en Jésus. Tu es relié à Dieu le Père, par un lien unique, un lien qui s'appelle Jésus-Christ qui est la porte ouverte pour tout ce qui entre et qui passe de Dieu vers toi. Et il dit : « Nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce du Seigneur en vain » .

 

 

 

 CONCLUSION

Seigneur, ouvres vraiment mon intelligence pour que je ne reçoive pas ta grâce en vain. Seigneur, je vois que tu as un plan merveilleux pour chacun de tes enfants. Tu veux vraiment que j’entre dans ce plan et tu veux que je sois un instrument puissant entre tes mains. Seigneur, ôte ce voile de la chair qui m’empêche de t'entendre ou qui laisse passer tant de choses mauvaises, d'animosité, d'amertume, de clameur, de colère, de toutes sortes de méchancetés ! Alors que toi, tu as tout accompli à la Croix et tu veux me révéler ces choses, tu veux me faire entrer dans tes plans et former en moi le caractère de Jésus. Tant de tes enfants ont reçu ta grâce en vain, ne sont pas entrés dans les profondeurs de la Croix, Seigneur ! Ils tournent en rond, dans leurs déserts, en se plaignant de leur sort, en se plaignant les uns des autres. Seigneur, je te demande de leur pardonner, d'ouvrir les yeux de tes enfants sur les merveilles de l'œuvre de Jésus-Christ, Amen."

 

 

Un espace de Discussion  That et Forum chrétien a été crée pour nous Bien-aimés dans le Seigneur. Sur le site Guérison et Délivrance et à l’adresse http://forum.videolouanges.com

Pasteur Henri

 

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :