Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

              
  
 
  DOCTEUR DAVID YONGGHI        

Passage biblique : Colossiens 1:20-22 «Il a voulu par lui réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix. Et vous, qui étiez autrefois étrangers et ennemis par vos pensées et par vos mauvaises oeuvres, il vous a maintenant réconciliés par sa mort dans le corps de sa chair, pour vous faire paraître devant lui saints, irrépréhensibles et sans reproche»

Il est dit dans Éphésiens 4:32 «Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ.»

Soyez bons les uns envers les autres. Faites la conversation avec d’autres personnes. Comprenez d’autres personnes. Aimez-vous les uns les autres.

Il est dit dans Colossiens 3:13-14 «Supportez-vous les uns les autres, et, si l'un a sujet de se plaindre de l'autre, pardonnez-vous réciproquement. De même que Christ vous a pardonné, pardonnez-vous aussi. Mais par-dessus toutes ces choses revêtez-vous de la charité, qui est le lien de la perfection.»

Le pardon et l’amour rendent paisibles les individus, les familles, les communautés et le pays.

Un jour, Gandhi appelé comme Saint d’Inde a été brutalement frappé par certains voyous. A cause de cet événement, Gandhi s’est présenté à la barre des témoins. Il a clairement dit devant la foule : «Les accusés auraient une rancune contre moi. C’est la raison pour laquelle ils ont frappé à moi. Je n’ai aucune idée de cette rancune. Je ne les connais pas. Et je n’ai aucune rancune envers eux. Même s’ils me haïssent, je ne veux pas les haïr. Je me refuse à rendre la haine pour la haine. Je demande donc de les libérer.» Il n’a pas demandé d’emprisonner ceux qui l’avaient brutalement frappé pour acte de violence criminel. Mais il les a pardonnés et il a demandé leur liberté. C’est vraiment étonnant, n’est-ce pas ? Les sentiments des gens ne sont pas tellement paisibles. Nous devons reconnaître et comprendre que les autres sont différents de nous et nous devons nous efforcer de faire la conversation avec eux. La compréhension et la communication nous aident à comprendre la situation d'autrui et à le pardonner vraiment. Et c’est Dieu qui juge. Il semble que Dieu se tait. Mais il nous surveille. La parole dit : «Ce qu'un homme aura semé, il le moissonnera aussi.»

Il est écrit dans Proverbes 20:22 «Ne dis pas: Je rendrai le mal. Espère en l'Éternel, et il te délivrera.»

Il est écrit dans Romains 12:19 «Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.»

Dieu nous aime et c’est Dieu qui se venge. Il ne nous laisse pas commettre l’iniquité éternellement. La parole dit : «Ne t'irrite pas contre les méchants, N'envie pas ceux qui font le mal. Car ils sont fauchés aussi vite que l'herbe, et ils se flétrissent comme le gazon vert.» Donc si nous pensons à être béni par Dieu, bien que nous soyons injustes, c’est un fanfaron. Dieu, Créateur de l’Univers est encore au siège du ciel. Quand le temps arrive, Dieu jugera le juste et le méchant. Donc nous ne nous vengeons pas nous-mêmes. Si nous nous confions à Dieu, il se vengera lui-même.

Dans un roman Le Point zéro (Hyoten) écrit par Miura Ayako, il y a une scène comme le suivant : Une femme est en train de marcher sur un chemin en pente raide, couvert de neige. Elle a récemment entendu dire que sa mère n’était pas sa vraie mère. La mère actuelle a adopté la femme abandonnée par sa vraie mère. Elle est sous le choc à l’écoute de cette nouvelle. Elle en souffre beaucoup. Enfin elle décide de se suicider. Elle monte une côte. Comme il a beaucoup neigé, le chemin est glissant. Au sommet de la côte, elle regarde vers le bas. Elle trouve ses traces de pas en zigzag sur la neige. A ce moment-là, elle s’aperçois d’une chose et elle change d’avis. Elle pensait qu’elle avait marché tout droit. Mais il y avait des traces de pas en zigzag sur la neige. Elle se dit : «Je pensais que j’avais vécu sans aucune faute. Mais j’aurais mal vécu aux yeux de Dieu. J’ai haï ma vraie mère et me suis plaint d’elle et enfin j’ai décidé de me suicider, car je n’ai pas compris sa situation. Elle était si souffrante qu’elle abandonnerait sa propre fille. J’ai dû la comprendre.» Après avoir compris .... A SUIVRE

                             

 
                                                                               
 
 
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :