Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

              
ID002012DOCTEUR HENRI KPODAHI
ETUDE DU TEXTE DE MARC 1, 29-31  3ème PARTIE 

I.1.1.2.- Analyse / Explication FIN

Jésus va vers la belle-mère de Pierre pour réaliser une œuvre extraordinaire. Il s’approche d’elle (προσελθών, participe présent). À l’importance de la proximité, on associe, le contact et le geste (κρατήσας τής χειρός, saisissant la main) qui apporte la guérison (la fit lever). Le verbe employé pour lever (ήγειρεν, leva » le malade  signifie aussi l’action de ressusciter, de ramener à la vie. L’expression qui désigne le geste final du guérisseur (de Jésus) s’oppose au terme couché, lié à la maladie (de la belle-mère de Pierre). Jésus amène la femme à quitter sa position première (κατέκειτο, couchée) pour une nouvelle orientation (débout et servait, διηκόνει v. 31) en prenant sa main pour la faire se lever (guérison par un geste) ; Jésus accomplit un acte de guérison. Tout est naturel dans le geste, sauf le miracle.

La guérison est le départ de la maladie. Dans ce texte, la maladie est personnifiée. Elle laisse la malade « άφήκεν, laisser/quitter ». Elle est vue comme un obstacle à sa diaconie, au quotidien. Cela se justifie par le fait qu’après sa guérison, la femme se met à servir son hôte et tous ceux qui l’accompagnent. Elle assume ses responsabilités. Le verset 31 ne nous dit pas si en dehors de Jésus et de ses disciples, la belle-mère de Pierre ne s’est pas occupée des autres membres de sa famille. Ce service n’est pas exclusif. La reconnaissance se traduit par un service envers le bienfaiteur mais aussi envers tous les autres.

 

I.1.1.3- Théologie / enjeux théologiques : La question de l’autorité.

            Marc 1, 29-31 met en évidence la personne de Jésus, son service et la diaconie de la belle-mère de Pierre. Jésus a autorité sur la maladie. Toute maladie est vue comme un obstacle à l’accomplissement du service envers les autres. La guérison est une démonstration de l’autorité de Jésus sur la maladie. La rencontre avec Jésus et son contact conduisent à un changement conséquent dans la vie de la personne en situation difficile. L’exercice de l’autorité et du pouvoir est synonyme de se pencher, de se tourner et d’aller vers les souffrants pour leur apporter le secours dont ils ont besoin, qu’il est capable de leur donner.

 ...A suivre

 

         ...Ceci est un Extrait du Livre Etudes Exégétiques et Théologiques, La Guérison et Exorcismes dans le Nouveau Testament Evangiles de Marc et Jean du Docteur Pasteur Henri Kpodahi, pour en connaître la suite et la fin achetez le livre

MUSIQUE
ARTISTE: DON MOEN, CE CLIP PASSERA SUR TROIS JOURS                            
 CHANT..I WILL SING 
                                             
  
                                                                                      
SOYEZ TOUJOURS JOYEUX,PRIEZ SANS CESSE..1THESSALONICIENS 5, 16-17
Rédaction :Docteur Pasteur Henri KPODAHI.
 
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :