Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 GRAINES DE GUERISON -  LA DETERMINATION

ISABELLE  DERAIN

 

 

 

17 Je ne mourrai pas, je vivrai, Et je raconterai les oeuvres de l'Eternel.

 

 

Voir la guérison manifestée demande de la détermination : « Je vais voir ma guérison et j'irai jusqu'au bout en m'appuyant sur La Parole de Dieu! ». Dans l'évangile de Marc, il y a l'histoire d'une femme qui était désespérée à cause de sa maladie. Cette femme souffrait d'une perte de sang. A cause de sa détermination et de sa foi, elle a été entièrement guérie. Elle avait décidé qu'elle allait recevoir sa guérison. La détermination est cette force qui va vous pousser à persévérer jusqu'au résultat visible de la guérison de votre corps.

Marc 5 : 25-34

25 Or, il y avait une femme atteinte d'une perte de sang depuis douze ans.26 Elle avait beaucoup souffert entre les mains de plusieurs médecins, elle avait dépensé tout ce qu'elle possédait, et elle n'avait éprouvé aucun soulagement, mais était allée plutôt en empirant

 

 

Cette femme souffrait d'une maladie qui, jour après jour, l'affaiblissait. Chaque jour, elle voyait ses forces décliner et sa vie s'écouler de son corps. Elle avait dépensé tout son argent chez les médecins, qui n'avaient pas pu lui venir en aide. Elle était désespérée. De plus, dans la culture juive de cette époque, une femme qui perdait son sang n'avait pas le droit de sortir dans un lieu public. Si cela se savait, elle pouvait se faire lapider. Vous voyez la condition de cette femme! Elle n'avait aucun moyen de s'en sortir, et en plus elle était rejetée par la société à cause de la maladie dont elle souffrait (une maladie honteuse…). De nos jours aussi, il y a des maladies qui, au lieu d'attirer la compassion, attirent plutôt le dégoût, le rejet et la honte. Aujourd'hui aussi, il y a des gens qui souffrent en secret de maladies dont ils ne veulent pas parler et qu'ils ne peuvent pas avouer aux autres. Face à ces maladies, comme le sida par exemple, la médecine n'a pas vraiment de réponse, mais Dieu est la réponse! Au lieu de s'enfermer chez elle en attendant la mort, cette femme a fait une démarche, car elle voulait être guérie.

Tout d'abord, nous dit le verset 27 :

Marc 5 : 27

27 Ayant entendu parler de Jésus, elle vint dans la foule par derrière, et toucha son vêtement.

 

 

Vous voyez, elle avait entendu, et c'est pour cela qu'elle a cru. La foi vient de ce que l'on entend de la parole de Christ. Qu'avait-elle entendu? Elle avait entendu que Jésus est celui qui guérit. Un peu plus haut, dans le même évangile de:

Marc 3 : 10

10 Car, comme il guérissait beaucoup de gens, tous ceux qui avaient des maladies se jetaient sur lui pour le toucher.

 

 

Elle savait que si elle touchait Jésus elle aussi serait guérie.
Peut-être que vous pensez : « A cette époque il était facile de toucher Jésus, car il suffisait de se rendre dans l'endroit où Il était! Mais aujourd'hui, comment faire pour toucher Jésus? » Peut-on monter au ciel, toucher Jésus et redescendre sur la terre ensuite? A l'époque à laquelle vivait cette femme, Jésus n'était pas encore mort ni ressuscité; il n'avait pas encore accompli son œuvre sur la croix, la guérison divine n'était pas encore disponible. Pour pouvoir être guéri, il fallait s'approcher physiquement de Jésus. Aujourd'hui, Il est ressuscité des morts et la guérison divine est entièrement disponible, partout dans n'importe quel endroit du monde. Au moyen de votre foi, vous pouvez toucher Jésus à n'importe quel moment et dans n'importe quel endroit, et recevoir votre guérison là même où vous êtes, simplement en disant : « Je crois et je reçois! »

Cette femme a entendu, elle a cru, et elle est venue à Jésus. Elle n'a pas seulement cru, elle est venue pour toucher Jésus. La foi est une action. Beaucoup de gens croient, ou plus exactement « ils pensent croire », mais en réalité ils ne sont pas dans la foi, car ils ne viennent pas à Jésus. Ils attendent que les choses se fassent d'elles-mêmes, et bien sûr, elles ne se produisent jamais. Si cette femme avait « cru », et si était restée chez elle en attendant que quelque chose se passe, elle serait morte de sa maladie. Elle a cru, et elle est sortie de chez elle malgré le danger qu'elle courait, car, comme je vous l'ai dit précédemment, si elle était découverte à se promener dans la rue avec ce type de maladie, elle risquait de se faire lapider. Elle voulait absolument être guérie, et elle savait qu'elle le serait si elle touchait Jésus. C'est pour cette raison qu'elle a dépassé tous les obstacles qui se trouvaient sur le chemin qui la menait à Jésus. L'autre obstacle était la foule. Essayez de vous déplacer au travers d'une foule. Ce n'est pas chose facile, car tout le monde pousse. Tout le monde voulait absolument être proche de Jésus, et il a été vraiment difficile, pour cette femme affaiblie par la maladie, de se frayer un passage, et de pouvoir atteindre la personne de Jésus. Mais elle n'a pas regardé à ces choses, car elle était déterminée. Elle ne pensait pas autre chose, ne croyait pas autre chose, ne voulait pas autre chose. Elle voulait être guérie, et elle avait décidé d'aller jusqu'au bout. Elle poussait au travers de la foule centimètre après centimètre, jusqu'au moment où elle a atteint son but. A aucun moment elle n'a abandonné!

Vous de même, vous avez besoin de sortir de chez vous comme cette femme, c'est-à-dire de sortir de vos idées, de vos mentalités à propos de la guérison, de dépasser les obstacles qui sont devant vous.

L'image de la foule qui est entre vous et Jésus, ce sont les difficultés que vous ne pourrez dépasser que par votre détermination et votre foi. Ce sont peut-être vos idées fausses et préconçues à propos de la guérison : « Non, cela est impossible, Jésus ne peut pas guérir cette maladie, on n'a jamais entendu ça! ». Ce sont peut-être les hommes. Il y a des gens qui sont forts pour « casser » la foi des autres. Ils ne sont pas capables de croire pour eux-mêmes, et ne pensent qu'à critiquer ceux qui essayent de recevoir quelque chose de la part de Dieu : « Comment peux-tu croire que Dieu va te guérir ? Qui es-tu pour que Dieu s'intéresse à toi! Tu ne mérites pas la guérison…etc ».

Ce sont peut-être des discours de condamnation : « C'est normal que tu sois malade, c'est la conséquence de tes péchés, maintenant tu n'as plus qu'à supporter et à mourir! » Cela ressemble fort aux discours que les amis de Job lui ont tenus pour « l'aider dans son affliction», mais c'étaient des discours contraires à la Parole de Dieu, des discours de condamnation, des discours qui ne plaisaient pas du tout à Dieu ; finalement, Dieu s'est fâché contre eux. Job a dû prier pour que ces personnes soient pardonnées, et cette histoire a fini avec la guérison de Job. Gloire à Dieu! Que vous soyez malade par votre faute ou non, Dieu est un Dieu de pardon et de guérison.

Les obstacles que représente la foule, ce sont peut-être aussi les symptômes qui crient très fort dans votre corps. Je me souviens d'un frère qui était malade. Il voulait que je prie pour lui. Alors, pour être sûr que je comprenne bien son problème, il a commencé à me raconter l'histoire de ses symptômes depuis le commencement de sa maladie, comment il souffrait de plus en plus, et comment certaines choses étaient apparues sur son corps etc… Les symptômes peuvent crier très fort, ils font partie de « la foule ». Soyez déterminé à dépasser cette foule, et venez à Jésus afin d'être guéri !

Dans ce texte, il y a un autre élément extrêmement important en matière de guérison. Dans le verset 28, il est dit : « cette femme disait ». Elle parlait selon sa détermination, selon sa motivation. Vous savez, les sportifs, qui sont vraiment déterminés à gagner une compétition ou un match, se parlent à eux-mêmes en se motivant. Ils peuvent le faire à haute voix, et personne ne se permet de rire en les entendant. Ne pensez pas que de se parler à soi-même est un signe de folie.

Lorsque nous lisons la Parole de Dieu, il est important de faire attention à la façon dont nous la lisons, sinon nous risquons de passer à côté, et de ne pas remarquer quelque chose qui peut être extrêmement important. Que disait la femme ? « Si je puis seulement toucher ses vêtements, je serai guérie ». Elle confessait la bonne chose. Confesser, cela signifie : dire avec sa bouche. Elle confessait la vérité. Elle n'était pas en train de « confesser » ses problèmes, sa maladie, ses symptômes, son découragement, ses déceptions, car les médecins n'avaient pas réussi à la guérir. Non, pas du tout, elle disait avec sa bouche la vérité de la Parole de Dieu et rien d'autre : « Si je touche Jésus, je serai guérie ! »
Lorsque cette femme a touché Jésus, il y avait autour de lui une grande foule, et certainement que dans cette foule plusieurs personnes étaient malades à ce moment précis, tout comme elle, mais elles n'ont pas été guéries. Seule, cette femme l'a été. Pourquoi donc? Simplement parce qu'elle a touché Jésus avec foi. La question n'était pas de toucher Jésus seulement, mais c'était de toucher Jésus avec foi, en s'attendant à un résultat. Pour elle, le résultat était évident. Elle savait qu'au moment précis où elle toucherait Jésus, elle serait guérie. Et c'est ce qui s'est passé. Au moment où elle a touché Jésus, elle a été entièrement guérie, nous dit la Parole de Dieu. La détermination, c'est ce qui permet de rester ferme face aux circonstances et aux obstacles. Si cette femme avait « seulement cru » que Jésus pouvait la guérir, elle serait certainement restée malade.

Il est important que vous soyez déterminé à recevoir : « Je le veux et je l'aurai, cette guérison est pour moi, et elle est pour moi maintenant! »
Si vous vous approchez de Jésus avec cette même détermination, et que vous touchiez Jésus avec votre foi, cette même force qui a guéri cette femme va être libérée en votre faveur, et vous serez guéri, exactement de la même manière.

Prochainement..............BOUGEZ VOTRE MONTAGNE

 

 

PLAN

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :