Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA GUERISON DIVINE (I)

par Henri VIAUD-MURAT,

PLAN

INTRODUCTION

I- TON DIEU EST LE DIEU QUI GUERIT

II- L’ORIGINE DE LA MALADIE

III- LA PUISSANCE DE LA GRACE ET DE LA FOI

IV- LA MALEDICTION COMME SOURCE DE LA MALADIE (suite demain…)

1821813.jpg 

 

 

INTRODUCTION

            Je vais vous parler de la guérison divine par la foi. Je voudrais lire avec vous certains passages de l'Ancien et du Nouveau Testament, pour que nous puissions voir quelle est la pensée du Seigneur. Vous savez que nous ne sommes plus sous la loi. Nous sommes dans la foi, nous avons un héritage en Jésus, et c'est cet héritage-là que Jésus veut nous donner dans son intégralité. Le salut qu'il nous a acquis à la Croix est un salut qui comprend tous les aspects de notre vie, pour l'esprit, pour l'âme et pour le corps.

 

I- TON DIEU EST LE DIEU QUI GUERIT

            Lisons dans Exode, au chapitre 15, au verset 26. C'est juste après la sortie d'Egypte, quand Dieu a fait sortir ce peuple au coup raide et qu'il les a testés en permettant qu'ils passent par des épreuves, qui étaient quelquefois difficiles. Lorsqu'ils franchissent la Mer Rouge et qu'ils voient ce grand miracle opéré par Dieu, ils chantent un cantique à l'Eternel. A la fin de ce cantique, le Seigneur se révèle et leur dit, au verset 26 : « Si tu écoutes attentivement la voix de l'Eternel, ton Dieu, si tu fais ce qui est droit à ses yeux, si tu prêtes l'oreille à ses commandements, et si tu observes toutes ses lois, je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Egyptiens ; car je suis l'Eternel, qui te guérit. » Déjà dans ce verset, le Seigneur se révèle. C'est un des noms du Seigneur, il se révèle, comme l'Eternel qui guérit : "Je suis Celui qui te guérit".

 

II- L’ORIGINE DE LA MALADIE

            Quand Dieu a créé Adam et Eve, il les a créés parfaits, sans maladie, sans infirmité. Et c'est quand le péché est entré, lors de la première désobéissance, que la mort est entrée. Et la maladie n'est que le début de la mort. La maladie, c'est le début de la mort. Si une maladie grave va jusqu'à son terme, c'est la mort. C'est le début du processus de désintégration, de mort. Il n'y avait pas de maladie ni de mort quand Dieu a créé l'homme et la femme. Donc, le Seigneur nous a prévenus qu'il y avait une association étroite entre le péché et la maladie et la mort. Nous n'aurions connu ni maladie, ni mort, si le péché n'était pas entré dans notre vie. Cela ne veut pas dire que les malades sont de plus grands pécheurs, ou que les malades ont plus de péchés que les autres. Mais il ne faut pas oublier que nous avons dans la chair une hérédité qui remonte loin, une hérédité de péché qui pèse depuis Adam et Eve, une accumulation de péchés et de malédictions qui sont venus sur l'espèce humaine et qui ont provoqué toutes les maladies que nous connaissons.

            Mais au départ, vous voyez que le Seigneur dit : "Si tu observes, si tu écoutes, si tu pratiques, je ne te frapperai d'aucune...". Il ne dit pas : "Satan ne te frappera... ", Il dit : « Je ne te frapperai d'aucune des maladies dont j'ai frappé les Egyptiens ». C'était Dieu lui-même qui frappait ceux qui désobéissaient. Le Dieu d'amour est aussi un Dieu de jugement. Bien sûr, on peut dire que ce n'était pas lui qui le faisait directement, il permettait que des maladies viennent, ou que des esprits méchants torturent le corps et l'âme des hommes. Mais sans la permission du Seigneur, rien ne peut se passer.

            Le péché a introduit le péché et la mort dans l'espèce humaine, et maintenant, le Seigneur nous laisse le choix entre les méthodes humaines et l'intervention directe du Seigneur. L'espèce humaine a développé des méthodes humaines, c'est-à-dire toute la science et la technique médicale. Le Seigneur nous laisse le choix entre les méthodes humaines et l'intervention directe du Seigneur, par une guérison divine, par l'action du Saint-Esprit. Le Seigneur dit bien que s'il ne nous frappe d'aucune des maladies dont il a frappé l'Egypte, c'est qu'il est disposé à guérir. Il dit : « Je suis l'Eternel qui te guérit », et nous le voyons dans toute la Bible. Evidemment ils étaient sous la loi, là il y avait une nécessité : celle d'observer la loi et de la mettre en pratique. Nous, sous la nouvelle alliance, nous ne sommes pas sous la même nécessité d'observer une loi. Nous sommes sous la nécessité de mettre en pratique la Parole du Seigneur, parce que nous marchons par la foi.

 

III- LA PUISSANCE DE LA GRACE ET DE LA FOI

 La foi produit des œuvres, la foi produit une action correspondante, alors que sous la loi, il suffisait aux Israélites de pratiquer les commandements du Seigneur. Ils étaient sous une loi qui les obligeait à pratiquer. Nous savons que la loi n'a jamais amené personne à la perfection. Il était impossible qu'ils puissent pratiquer l'ensemble des commandements du Seigneur. La loi avait été donnée pour révéler le péché, et pour leur montrer qu'ils avaient besoin de la grâce. Mais je suis frappé de voir que dans l'Ancien Testament, tous ceux qui ont pu recevoir quelque chose vraiment du Seigneur, que ce soit une guérison, une délivrance ou le salut, en fait, l'ont reçu par la grâce. Ils l'ont reçu, non pas parce qu'ils avaient observé la loi, ils l'ont reçu parce que Dieu leur a fait grâce. Sous la loi, par exemple, l'adultère était puni de mort. Or, quand David a commis l'adultère, il aurait dû être puni de mort, et le Seigneur lui a dit, parce qu'il s'est repenti, "Tu ne mourras pas, je te fais grâce". Les interventions du Seigneur, même dans l'Ancienne Alliance, se faisaient par grâce.

            De tous les hommes et femmes de foi qui sont mentionnés dans Hébreux 11, une bonne partie d'entre eux sont des hommes et des femmes de l'Ancien Testament, et nous voyons que tout ce qu'ils ont reçu, ils l'ont reçu par la foi. C'est la foi qui a permis à Dieu d'intervenir. Quand Dieu leur disait : « Je suis l'Eternel qui te guérit », il voulait stimuler la foi de son peuple. Il voulait lui montrer qu'il était capable, non seulement d'opérer de grands miracles comme ouvrir la Mer Rouge, mais aussi qu'il était capable d'intervenir pour régler la cause de leurs problèmes, c'est-à-dire le péché, et d'intervenir pour guérir leurs corps malades ou leurs esprits malades. Tout au long de la Bible, il en est ainsi. Je ne vais pas prendre tous les passages qui parlent de guérison et de délivrance, mais certains passages nous montrent cette association étroite entre le péché et la maladie.

 

IV- LA MALEDICTION COMME SOURCE DE LA MALADIE (suite demain)

 

 

Un espace de Discussion ou Forum chrétien a été crée pour nous Bien-aimés dans le Seigneur. Allons sur le Forum chrétien des sites Guérison et Délivrance et Vidéolouanges, http://forum.videolouanges.com, et posons toutes nos questions et apportons notre expérience ou notre compréhension sur divers Thèmes pour édifier d’autres frères et sœurs en Christ dans la foi…

 Pasteur Henri

 La Suite demain………………Que Dieu vous bénisse

 

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :