Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 LA GUERISON DIVINE (IV)

par Henri VIAUD-MURAT,

PLAN

INTRODUCTION

XI- QUI PEUT APPORTER LA GUERISON DIVINE ET QUELLES SONT LES CONDITIONS REQUISES (suite)

5- Le disciple et l’incrédulité

6- Le disciple et l’école de la Foi

 

 

1821813.jpg

 

5- Le disciple et l’incrédulité

 

Là, leur problème était l'incrédulité, et Jésus leur dit, au verset 20, « C'est à cause de votre incrédulité, cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne. (Vous n'avez pas prié ni jeûné) » Ils avaient cru que les choses étaient automatiques dans leur vie. Jésus leur avait dit : "Je vous donne le pouvoir de guérir toute maladie et toute infirmité." Ils avaient considéré cela comme acquis, et ils n'avaient pas trouvé nécessaire d'entretenir cette parole du Seigneur dans la prière et dans le jeûne, pour rester dans la foi. Ils avaient quitté le domaine de la foi parfaite pour retomber dans l'incrédulité.

 

            Mais quand Jésus lui-même (il n'avait pas de problème d'incrédulité) se déplace , on voit que constamment il guérissait toute maladie et toute infirmité. Si vous n'en étiez pas persuadés, je pourrais vous montrer quelques autres versets. Mais en fait, je peux vous le dire, chaque fois que vous voyez un malade s'approcher de Jésus pour lui demander la guérison, il a toujours été, sans une seule exception, guéri par le Seigneur, soit instantanément, dans quatre-vingt-dix pour cent des cas, soit dans les heures qui suivent, ou à la limite dans les jours qui suivent, ou la journée qui suit, comme les dix aveugles, ou l'homme qui a été envoyé à la piscine de Siloé. Ce n'était pas une attente de vingt-cinq ans, c'était quelque chose d'instantané, ou dans les heures qui suivent.

            Alors pourquoi est-ce qu'il n'en est plus de même aujourd'hui ? dites-moi la réponse. Est-ce que c'est Dieu qui a changé ? Est-ce que c'est Dieu qui n'est plus comme il était il y a deux mille ans ou avant ? Je pense que si Jésus venait dans nos églises, Il nous dirait bien souvent : « Race incrédule et perverse. Jusqu'à quand, vais-je vous supporter ? » Il nous supporte depuis longtemps, Il nous supportera jusqu'au bout, mais Il ne va pas changer ce qu'Il a promis pour faire plaisir à des incrédules et intervenir par des guérisons, alors qu'il n'y a pas la foi. Il peut le faire s'il le veut, Il l'a fait quelques fois, mais ce n'est pas la règle normale d'intervention du Seigneur dans l'Eglise.

            Et aujourd'hui, nous sommes plus souvent dans le cas d'une Eglise incrédule que d'une Eglise remplie de foi. Cela fait deux mille ans dans nos pays qu'on entend parler de Jésus, du « petit Jésus », ou du Jésus de la crèche, ou du Jésus qui est sur son trône mais qui n'intervient pas trop dans les affaires humaines. Et on a tellement déformé peu à peu l'image du vrai Jésus, que ceux qui ont tellement entendu parler de Jésus, n'ont plus foi dans l'intervention miraculeuse du Seigneur. C'est exactement comme Jésus à Nazareth, dans son village qui l'avait vu grandir : il est dit qu'il est allé là et ne put faire aucun miracle à cause de leur incrédulité, parce qu'ils l'avaient vu grandir : "C'est le fils du charpentier, mais qu'est-ce qu'il lui prend maintenant, on le connaît, depuis longtemps. Maintenant il fait le prophète, on entend dire des grandes choses, c'est vrai, mais on le connaît, c'est Jésus, qu'on a vu grandir. Il a été parmi nous, il a mangé avec nos enfants". Il ne put faire aucun miracle à cause de leur incrédulité, si ce n'est qu'il imposa les mains à quelques malades et qu'il les guérit, tout de même. Nous on aurait dit, c'est un grand réveil ! Mais Jésus aurait aimé guérir tous les malades, comme Il l'avait fait à Capernaüm et ailleurs. Et il n'a pas pu le faire, parce qu'ils étaient incrédules. Donc même le Seigneur est arrêté dans sa volonté de guérir, quand il rencontre ce mur d'incrédulité qui renferme actuellement la plupart de nos églises chrétiennes.

 

6- Le disciple et l’école de la Foi

Aujourd'hui, grâce au fait qu'un certain nombre d'hommes se sont ouverts au message du salut, on a recommencé depuis quelques siècles à annoncer le salut par la foi en Christ. Depuis le début de l'église primitive, il y a toujours eu un petit reste de fidèles. Il a suffi que le message du salut par la foi soit reprêché à nouveau dans son intégralité, pour que des millions d'hommes et de femmes entrent dans le salut par la foi. Mais, le fait de prêcher que Jésus veut guérir les malades, et que la guérison des maladies est incluse dans l'œuvre de la Croix, ce n'est plus prêché aujourd'hui dans son intégralité. Même dans les églises les plus réveillées, on ne prêche pas ce que dit la Parole à ce sujet. On se contente, à la fin des réunions, de dire : "Ceux qui sont malades, avancez-vous, on va prier pour vous, Jésus va vous guérir". Et on impose les mains aux malades. Mais ce n'est pas cela qui stimule forcément la foi, parce que la foi vient de la Parole de Dieu.

            Les rares églises qui prêchent ce que je suis en train de vous prêcher, voient grandir la foi de ceux qui écoutent, de même que la foi grandit quand on prêche le salut par la foi en Jésus. Et quand on montre que l'œuvre de la Croix comprend aussi la guérison de nos maladies et de nos infirmités, la foi grandit. La foi, c'est une totale certitude que Dieu a entendu quand je prie, sans douter.

 

 Un espace de Discussion  That et Forum chrétien a été crée pour nous Bien-aimés dans le Seigneur. Sur le site Guérison et Délivrance et à l’adresse http://forum.videolouanges.com

Pasteur Henri

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :