Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

                              

La louange

par Philippe Decorvet


PLAN
I-Créés pour la louange
II- En Jésus-Christ, re-créés pour la louange
III- Puissance de la louange
IV- Exerçons la louange dans nos cellules

I-Créés pour la louange

La création tout entière a été créée pour louer Dieu. La nature chante son Seigneur (Ps. 19:2). Dans le Ps. 8: 2-5, le psalmiste en regardant le ciel y voit la main de l’Éternel. Dieu a créé la terre belle pour qu’à sa manière elle loue le Christ. Les psaumes nous invitent à la louange du Créateur. Rom. 1:20 nous dit que les ouvrages de Dieu dans la création, lorsqu’on prend la peine de les regarder, parlent de Dieu, de sa grandeur, de sa perfection, de sa divinité. La création tout entière est donc appelée à louer Dieu.

Mais cette création a été atteinte par le péché. Elle attend le jour de son rétablissement final (Rom. 8:22), le moment où elle pourra louer le Seigneur d’une manière nouvelle. Cette invitation à la louange ne concerne pas seulement la création visible mais aussi la création invisible. Les anges, les archanges et toute l’armée des cieux sont appelés à louer Dieu, à proclamer sa sainteté (Es. 6:1-4).

L’Apocalypse contient beaucoup de louange (Apoc. 5:6-10, 13). Ce livre qui lève un peu le voile sur les nouveaux cieux nous parle de la louange cosmique. Il nous apprend que dans le ciel nous louerons le Seigneur. Il est intéressant de noter le nombre de fois qu’il est écrit dans la Bible: alléluia, c’est-à-dire louez l’Éternel! La prière que Jésus nous a donnée, le "Notre Père", commence par la louange. Ainsi tout a été créé pour la louange de Dieu: la nature visible et invisible et l’homme lui-même.


II- En Jésus-Christ, re-créés pour la louange

Le péché a détruit, oblitéré cette louange. Le péché consiste à prendre pour soi ce qui aurait dû être au Seigneur. Créé pour la communion avec le Créateur, l’homme a voulu prendre pour lui la gloire. Il a préféré être autonome et a ainsi refusé de servir pour la louange de Christ. Cette attitude a conduit à la rupture. À cause de cela, Dieu créera une nouvelle terre et de nouveaux cieux. Mais avant l’accomplissement de cette promesse, Dieu est déjà intervenu en Jésus-Christ. Le Seigneur agit dans nos vies pour nous permettre de retrouver la louange. La Croix est le lieu par excellence où nous pouvons louer Dieu à cause de son amour. Notre louange dépend de notre compréhension de l’amour de Dieu à la Croix. "Ne serais-je pas le plus ingrat des hommes si je n’en étais pas le plus reconnaissant?" (Adolphe Monod, sur son lit de mort). Quand nous avons compris l’œuvre de pardon, d’amour, de re-création du Christ à la Croix nous pouvons à nouveau louer Dieu. La Croix nous ramène dans le but que Dieu avait pour nous: la louange.

Nous avons été créés pour la louange. Nous avons été re-créés en Jésus-Christ pour la louange. Louer Dieu est le but de notre vie.


III- Puissance de la louange

Prenons l’exemple de Job. Les deux premiers chapitres de ce livre en constituent la clé de compréhension. Job est très riche, il craint l’Éternel. Satan dit à Dieu: "C’est normal que Job croie en toi, il a tout ce qu’il veut; mais enlève-lui ses richesses et il te maudira en face". Dieu accepte cette proposition. Job perd tout, mais il continue de louer Dieu (1:21). Alors Satan, malin et méchant, revient à la charge. Il est convaincu que si Dieu prive Job de sa santé, ce dernier le maudira. Car pour le diable, il n’est pas possible de louer Dieu "pour rien", sans en retirer quelque avantage. Avec l’assentiment de Dieu, Job tombe malade. Il tient parfois des propos étonnants, car il ne comprend pas ce qui lui arrive. Mais il reste fidèle, il continue à louer son Dieu. Et Satan en a la bouche fermée.

L’expérience de Job nous apporte un élément pour comprendre un peu le problème difficile de la maladie. Lorsqu’un malade guérit cela étonne les hommes mais pas Satan. Il connaît bien, lui, la puissance de Dieu. Ce qui le surprend par contre, c’est de voir des chrétiens louant Dieu lorsqu’ils n’en retirent aucun avantage. Nous avons ainsi deux témoignages à rendre: devant les hommes et devant les puissances. Si la guérison de la maladie peut être un témoignage devant les hommes, la louange dans l’épreuve qui demeure est un témoignage devant les puissances. Et l’importance de ce témoignage ne saurait être sous-estimé. Paul nous rappelle en effet que les puissances connaissent par l’Église le dessein de Dieu (Eph. 3:10). David disait:"Je m’écrie: loué soit l’Éternel! et je suis délivré de mes ennemis." (Ps. 18:4). Il y a comme une puissance d’exorcisme dans la louange: par ce moyen l’ennemi est vaincu. La louange est le rappel de la défaite de Satan. Ce dernier essaie de nous ébranler, mais lorsque nous affirmons que Jésus est Seigneur, il est obligé de reconnaître que c’est vrai. Il ne peut pas le contester puisque cela s’est réellement passé. La louange est donc une victoire sur les puissances.

La première chose que l’effusion de l’Esprit opère dans le cœur des croyants, à la Pentecôte, c’est la louange (Actes 2:11). L’Esprit Saint descendant sur eux leur fait "raconter les merveilles de Dieu".


IV- Exerçons la louange dans nos cellules

1. Louons Dieu pour ce qu’il est, pour Lui-même. Si nous analysons nos louanges, nous découvrons combien nous louons pour ce que Dieu nous a donné. Notre louange est souvent ramenée à nous-mêmes, alors que les psaumes nous entraînent souvent dans une adoration tournée vers Dieu (cf. Ps. 148, 150). Nommons les différents noms donnés à Dieu dans la Bible. Louons-Le pour tout ce qui nous est dit de Lui dans sa Parole.

2. Louons Dieu pour sa création, pour tout ce que nous voyons autour de nous.

3. Louons Dieu pour nous-mêmes. "Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse" (Ps. 139:14). C’est vrai, nous sommes pécheurs, mais le Seigneur nous aime. Nous n’avons pas à louer le péché qui est en nous, mais à nous accepter en tant qu’hommes ou femmes créés par Dieu. "On ne peut pas aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même" (W. Trobish). Cela rejoint ce que disait Jésus: "tu aimeras ton prochain comme toi-même". Louons Dieu parce qu’Il nous a créés nous, tels que nous sommes.

4. Louons Dieu pour sa rédemption. Louons-Le pour le Christ, pour sa Croix, son incarnation, ses souffrances, sa mort, sa résurrection, son ascension, son retour. Louons-Le pour l’Esprit qu’Il répand.

Notre louange peut ainsi suivre la vie et l’œuvre du Christ. Car le but suprême de la louange, c’est précisément Jésus, comme le dit à plusieurs reprises l’Apocalypse. "À l’Agneau immolé soient la louange, l’honneur, la gloire… T u es digne, ô Seigneur, de recevoir la force, la puissance, la sagesse, l’honneur, la louange, la gloire…" Ces termes sont adressés à l’Agneau immolé, au Christ crucifié. C’est donc Lui que nous pouvons louer.

5. Nous pouvons aussi louer le Seigneur en esprit, par des chants en langues.

6. Louons le Seigneur par la foi. Ce n’est pas seulement quand nous nous sentons heureux et "en forme" qu’il faut louer Dieu. Mais aussi quand nous sommes assaillis par l’épreuve ou le doute. Quand David s’écriait: "loué soit l’Éternel et je suis délivré de mes ennemis" (Ps. 18:4), qui étaient ces ennemis? Peut-être le doute précisément, l’angoisse ou la peur. Dans les moments de découragement aussi louons le Seigneur. Non pas en nous efforçant artificiellement d’être joyeux mais en rappelant simplement qui est Dieu et ce qu’il a fait en Jésus. En confessant honnêtement nos difficultés mais en disant aussi, Dieu reste le Seigneur, Il est vivant.

La louange est un exercice difficile qui ne nous est pas naturel. C’est l’Esprit qui suscite en nous cette puissance-là. C’est pourquoi nous ne pouvons aborder la prière qu’en demandant humblement au Seigneur de renouveler son Esprit en nous.

 

T. L. OSBORN

 

 TV MUSIQUE CHRETIENNE DIASPORA
Tag(s) : #MINISTERES ET MINISTRES

Partager cet article

Repost 0