Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

LE DESERT OU DIEU NOUS CONDUIT  I


      Romaric NGANGA

 


 

Exode 15 : 20-25

 

Introduction : qu’est-ce qu’un désert ?

 

Par définition, un désert est un lieu géographique aride, abandonné, inhabité, stérile, silencieux et de solitude.

Il arrive bien souvent que nous passons, dans notre vie spirituelle, par des déserts :

 · on sent notre vie spirituelle comme étant aride

 · on se sent comme étant abandonné de Dieu parfois même rejeté par nos frères et sœurs

 · on a l’impression qu’on ne produit plus de fruit, on est stérile. En effet dans le désert le sol est particulièrement pauvre car les pluies étant insuffisantes, la végétation ne peut se développer . C’est ainsi qu’on passe des moments où on n’a plus du tout d’expériences avec Dieu

 

 

Cependant il y a 2 types de déserts :

- les déserts créés par Dieu lui-même

-des déserts qui résultent des inconséquences de l’homme. On estime actuellement que 20 millions de km² de la surface de la terre sont concernés par la formation des déserts, principalement causée par des pratiques d’agriculture et de gestion de l’eau inadéquates. C’est une surface aussi importante que les USA et le Canada réunis.

 De même dans notre vie spirituelle on se retrouve parfois dans un désert à cause de nos inconséquences : lorsqu’on ne prend pas garde à la parole de Dieu et à ses avertissements, on donne accès au diable.

bxp40166.jpg

Avant d’accuser Dieu, examinons-nous nous-même pour savoir si réellement nous sommes toujours dans la vérité. 

L’expérience de Elie nous enseigne:

· pendant la famine il est nourrit par les corbeaux avant de faire une expérience formidable avec la veuve de Sarepta

· confond les prophètes de Baal

· prie pour le retour de la pluie et Dieu l’exauce

Après ces victoires on peut penser que plus rien ne peut affecter sa vie, sa relation avec Dieu. Mais, c’est le cas dans beaucoup de vies, à ces grands succès succède un désert.

Lorsque Elie apprend que Jézabel désire le tuer, il est dit qu’ « il s’en alla, lui, dans le désert, le chemin d’un jour, et vint et s’assit sous un genêt ; et il demanda la mort pour son âme ».

 Oui, c’est lui-même qui va dans le désert , après des temps très bénis! Il est malheureux de constater que parfois la bénédiction de Dieu nous endorme ! On considère nos expériences comme des acquis et on se relâche au point de se laisser gagner par le découragement.

 

 Il y a aussi des déserts où Dieu nous conduit. Dieu veut-il mon malheur ?

 Nous comprenons plus facilement le désert qui a pour but de nous reprendre pour nos fautes et nos manquements ; mais quand nous vivons des expériences douloureuses alors que nous n’avons rien fait de mal des questions sans réponses surgissent. Cependant si Dieu nous conduit dans un désert c’est parce que, sans doute, il a en réserve quelque chose de bien pour nous !

 Antoine de Saint-Exupéry a pu écrire : « J’ai toujours aimé le désert. On s ‘asseoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. »

Voici le contexte du passage qu’on a lu ensemble:

· Pharaon laisse aller le peuple d’Israël après les dix plaies

· Pharaon poursuit Israël

· Dieu ouvre miraculeusement un chemin de délivrance dans la mer rouge

· Le peuple d’Israël chante un cantique

Mais après cette victoire c’est le désert et les eaux de Mara. Au beau cantique succède une manifestation entièrement contraire. Et au lieu d’un cantique de délivrance, c’est le murmure.

Lequel d’entre nous n’a jamais murmuré dans sa vie ? Et peut-être après avoir passé toute une après-midi à chanter des cantiques !

Après la mer Rouge, c’est Mara : le désert (pas d’eau) puis des eaux amères . Après une victoire on part plein d’enthousiasme ; mais en fait il y a une petite part de foi et une grande part d’enthousiasme charnel. Et lorsque Dieu, en plus de nous priver d’eau, nous envoie des eaux amères on se rend compte réellement de ce qu’on est !

C’est là une des raisons qui fait en sorte que Dieu nous conduise dans un désert : pour que nous puissions mieux nous connaître. Mais il y a d’autres raisons…

 

A SUIVRE........

 


 

MUSIQUE AVEC  

ARTISTE: SYLVAIN AKOUALA

CHANT: JE VEUX ETRE COMME JESUS

 

 

 

 

TEMOIGNAGE CHRETIEN :  Un ancien sataniste témoigne sur sa conversion (2eme partie)

N.B -Limitez-vous à ce témoignage, les autres liens ne sont pas forcément bibliques.

 

 

 

 

Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et

de Jésus-Christ notre Sauveur....

 

Rédaction : Pulchérie Wiesner

 

Coordonnateur du MIDEGUE : Pasteur Henri  K.

 

 

 

 

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :