Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES MENSONGES DE L’ENNEMI 

Par le Pasteur Henri

Texte biblique : Esaie 56,1-2


AX006-731.jpg

INTRODUCTION

Depuis la création de l’Homme, l’ennemi des enfants de Dieu a utilisé une arme qui lui a toujours réussi : le mensonge. Il a rusé avec l’humain pour empêcher le projet de Dieu dans sa vie et pour bloquer son épanouissement. Le mensonge est l’arme la plus efficace de tout l’arsenal de guerre de l’ennemi. Il l’utilise pour :

- abaisser

- conduire l’enfant de Dieu à avoir une mauvaise image de soi

- ne pas attirer sur une personne et sur sa situation la bienveillance des autres

- amener une personne à bout ou au bout de ses forces

- amener le chrétien à se culpabiliser

- faire croire au croyant que la mauvaise voie prise est la bonne et qu’elle source d’amélioration voire l’aidera à remporter la victoire

- détruire la foi et l’espérance du croyant

- attirer sur une personne par le mensonge les attaques des ennemis et des esprits.

 

I-ESSAI DE DEFINITIONS : LE MENSONGE


           
Ces définitions sont tirées du Nouveau Dictionnaire Biblique des Editions Emmaüs.


           
1-La Définition du mensonge

Le mensonge est l’Altération volontaire de la vérité dans le but de tromper son prochain. Les Écritures s’opposent de manière ferme au mensonge.

La tromperie qui est désignée en hébreu par le mot ramah et ses dérivés mirmah, remiyyah et tarmit signifient trahir la confiance. Ainsi ils s’appliquent par exemple à un traître (#Ps 78:57), aux baisers d’un ennemi (#Pr 27:6) ou à la langue, « qui tisse la tromperie » (#Ps 50:19 ; cf. #Ps 34:14; 52:6; 120:2-3). Les baisers d’un ennemi le sont aussi, car ils ne sont pas l’expression de sentiments vrais (#Pr 27:6). Le mot cheqer désigne quelque chose de faux ou qui est destiné à tromper.

     Dans le Nouveau Testament, l’idée d’être égaré, d’égarer ou d’induire quelqu’un en erreur est contenue dans le verbe grec planaô. Satan est le Trompeur, le séducteur.  A l’origine, le verbe doloô signifiait prendre (quelqu’un) au piège, d’où corrompre. 

 

            2-La définition de l’ennemi

            L’ennemi est la personne ou la situation qui vous est hostile. En Hébreu ’ oyebh, participe de ’ ayabh : se comporter en ennemi ; grec echthros ; antidikos : partie adverse ; antikeimenos : adversaire.

 

II- LES PROCEDES UTILISEES PAR VOTRE ENNEMI


1-                
Détruire la Vision spirituelle et physique du chrétien     

La première chose que fait l’ennemi contre le chrétien est de détruire sa vision spirituelle. Une action qui automatiquement mine sa vision physique. L’objectif est de l’empêcher d’écouter et de « voir » Dieu. Voir Dieu ici signifie expérimenter sa puissance et entrer dans ses promesses. Dieu est le Dieu de tout chrétien. Il n’est pas éloigné du croyant mais il est plus près de lui qu’il ne l’était auparavant. La présence du Saint-Esprit dans le quotidien du croyant l’atteste.


2-                
Corrompre la vie du chrétien

Lorsque nous parcourons les Ecritures, il ressort que la vie de tout partenaire de Dieu est une vie de bénédiction. Cette vie n’exclut pas que le chrétien passe par l’Ecole de la patience, l’Ecole de l’épreuve, l’Ecole de l’amour, l’Ecole de la maîtrise de soi….Or l’ennemi réussit à faire croire au chrétien que sa vie est nulle, elle ne vaut pas la peine d’être vécue. Il lui insuffle que ce qu’il faudrait qu’il change de vie. Finalement, le chrétien corrompu est insensible à la Parole que Dieu lui adresse, il fait la forte tête par orgueil et il ne revient pas à son Dieu.


3-                
La guérison de la femme infirme dans les Evangiles le jour du sabbat comme Métaphore.

Bien-aimés, lorsque l’adversaire décide par se procédés de tromper un enfant de Dieu, il choisit un jour pour agir. La plupart du temps, il est actif quand le chrétien ou l’humain est endormi. Il use de stratégie pour le mettre en présence d’images de personnes connues ou des personnes qu’il aime. Il passe son temps à présenter ses personnes et les situations que traverse le chrétien comme ses ennemis. L’objectif est de faire croire aux chrétiens que les personnes et les circonstances qui peuvent l’aider constituent la partie adverse. La finalité est de toucher à l’âme du chrétien et de l’amener à fléchir les genoux devant l’ennemi et ses œuvres. Il s’agit d’un procédé d’enseignement qui est aussi utilisée à l’état de veille au moyen des pensées envoyées par l’ennemi pour déstabiliser l’assurance du chrétien.

Ce procédé n’a qu’un seul nom : la maladie de l’âme et de l’esprit de l’homme. Il a pour but de figer spirituellement le chrétien et par conséquent de l’empêcher d’avancer voire de poser des actes pour la victoire finale. Dieu travaille toujours et à l’évidence le chrétien aussi.  En agissant ainsi, l’ennemi a paralysé la vie de nombre de chrétiens sur des années ; plusieurs ont perdu plus de 18 ans de leur vie à l’image de cette femme infirme.

Le procédé ci-dessus réussit parce que l’ennemi envoie toujours dans la vie du chrétien un esprit d’infirmité. Cette puissance a pour but d’empêcher le croyant d’être à 100% de ces capacités de réflexion, de conception et d’action. « Tenir courbé une personne c’est le diminuer d’une grande partie de ses capacités, c’est l’amener à accepter les situations difficiles comme sujet et fléchir devant les circonstances de destruction. Le chrétien pris au piège est souvent dans l’incapacité de s’en sortir si Dieu ne lui révèle pas sa situation. Quelle situation vis-tu ? Pose la question à Dieu ? Est-ce une situation semblable à celle d’un mort, d’un malade, d’un paralytique, d’un infirme, d’un amputé, d’un abandonné, d’un perdu ? Que ressens-tu au fond de ton cœur par rapport à ta vie ?


           

III- LA SOLUTION AUX PROCEDES DE L’ENNEMI

Le chrétien qui vit une situation d’incapacité dans un domaine ou un autre de sa vie doit croire une chose :

-                     Par sa prière, Dieu est au courant de sa situation

-                     Il agira en sa faveur en le détachant de ses liens.

-                     Il l’appellera un jour  et dans un lieu précis pour le sortir de la vision et de la vie de l’ennemi (ex : ne plus vivre selon un référent)

-                     Il lui adressera une parole. Aujourd’hui bien-aimés Dieu agit plus dans la vie de ses enfants au moyen de sa Parole ; une Parole qui ‘il adresse au chrétien en situation difficile. La Parole est la première arme que Dieu utilise pour guérir, délivrer, sauver, créer toutes choses nouvelles dans la vie de ses collaborateurs.

-                     Il lui accordera sa protection et il retirera les mains de l’ennemi de sa vie.

 


CONCLUSION

Dieu a agi dans le passé, il le fera encore aujourd’hui dans ta vie. Il est capable de tout faire et il est fidèle. Agis donc de telle sorte que Dieu soit pour toi. Laisses ta vie dans sa main car il n’est point un homme pour mentir ni fils de l’homme pour se repentir. Ce qu’il dit il le fait, ce qu’il déclare, il l’exécute car sa miséricorde dure à toujours.

 

Chant : Sachez que l’Eternel est Dieu. Il est le Roi il est bon. Il nous a donné la vie, il est bon. Il nous a donné la paix......


          QUE DIEU VOUS BENISSE..........................

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost 0