Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 ENSEIGNEMENT 1 - COMMENT RENDRE SON TEMOIGNAGE DE CONVERSION

 

15 Mais sanctifiez dans vos coeurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous,16 et ayant une bonne conscience, afin que, là même où ils vous calomnient comme si vous étiez des malfaiteurs, ceux qui décrient votre bonne conduite en Christ soient couverts de confusion.

 

La Bible nous exhorte à toujours être prêts à rendre témoignage (rendre compte de notre espérance en Christ). Les opportunités peuvent se présenter à tout moment, sans que nous nous y attendions ; pour cela nous devons nous préparer à rendre un témoignage qui va glorifier le Seigneur Jésus, ce de manière équilibré.

Malheureusement souvent les chrétiens n’ont pas bien compris comment faire pour transmettre avec efficacité le témoignage de leur rencontre avec Christ, afin d’avoir l’impact désiré. Nous avons tous faits des erreurs dans ce domaine là, ce qui nous a conduits à nous retrouver parfois dans la confusion ou devant des arguments qui ont coupé court à une conversation qui aurait du porter ses fruits.

Alors quoi faire et quoi éviter si l’on veut rendre un bon témoignage à une personne pour pouvoir l’amener à Christ ?

La première chose que nous devons comprendre, c’est que :

Un bon témoignage équilibré doit toujours comporter 3 parties :

  • 1°) Ce que vous viviez avant de recevoir Christ.
  • 2°) Ce qui s’est passé quand vous avez reçu Christ.
  • 3°) Ce qui se passe depuis que vous avez reçu Christ (votre nouvelle vie).

Ce sont les 3 étapes par lesquelles vous êtes passées et que vous devez savoir décrire.

La deuxième chose est d’ :

Être conscients de certaines erreurs qu’il ne faut jamais commettre :

Souvent lorsque nous témoignons, nous commettons certaines maladresses dont il nous est difficile de nous relever après. Nous avons tous en tant que bébés spirituels, ruiné notre témoignage surtout auprès de nos proches. Nous étions si pressés de partager notre nouvelle foi, que nous avons mis ‘les pieds dans le plat’ et commis des erreurs que nous regrettons encore parfois aujourd’hui. C’est envers nos proches (famille, collègues de travail, étudiants ou autres), à qui nous avons rendu en premier témoignage de notre rencontre avec Christ. Le problème c’est qu’ils nous connaissent très bien et qu’ils ont attendu pour voir si ce qu’on leur disait était vrai. Souvent nous avons même choqué ou provoqué notre entourage par des propos qui étaient inappropriés, alors que nous pensions bien faire avec zèle (une contre réaction à la religion dans laquelle nous étions peut-être, est souvent le coup classique).

Voici les gardes fous pour éviter les erreurs classiques, quand nous rendons témoignage :

  • 1) Ne pas présenter l’Evangile en disant que les autres ont torts, que vous avez la Vérité (même si c’est vrai). Toujours GLORIFIER JÉSUS, pas votre église ou votre mouvement. Votre pasteur peut être super, votre église aussi, mais ce n’est pas l’issu. C’est Jésus qui doit être au centre de notre témoignage. Souvent, ceux qui sont issus des milieux catholiques vont dénigrer leur ancienne Eglise et un bon catholique se fermera en se disant que vous lui dites qu’il a tort et qu’il doit changer d’église. Mais présentez plutôt Jésus, qui a changé votre vie tout en esquivant les questions pièges que les gens vont vous tendre à propos de la guerre des clochers.
  • 2) Toujours faire ressortir les POINTS POSITIFS et pas les points négatifs de notre vie. Parfois les chrétiens parlent de Christ et déballent tout leurs problèmes aux inconvertis à qui ils témoignent. Ceci n’attirera pas à Christ celui qui est dans ses péchés, il verra que vous avez autant de problèmes que lui ! Donc pourquoi venir à Jésus ?
  • 3) Pas de ‘crème sur le gâteau’, mais racontez réellement ce que vous avez vécu, ni plus, ni moins. Certaines personnes se sentent frustrées de ne pas avoir un témoignage fracassant, elles auraient aimées que les choses se passent différemment. L’important ce n’est pas ce que vous auriez aimé vivre comme expérience, mais ce que vous avez réellement vécu ! Elles entendent des témoignages d’anciens drogués, de gens qui étaient possédés, de personnes qui ont eu des visions et se disent qu’elles n’ont pas vécu quelque chose de spectaculaire. Votre salut est le plus grand des miracles et la plupart du temps les gens vont s’identifier à vous, c'est-à-dire à : Monsieur et madame tout le monde. Et sachez qu’il existe sur cette terre une immense majorité de gens ordinaires qui ont besoin d’un témoignage simple devant lequel ils vont pouvoir s’identifier. Si quelqu’un n’est pas dans la drogue ou avec des problèmes par-dessus la tête, il vous répondra : ‘Ce Jésus c’est bien pour toi, mais moi ça va bien !’. je me souviens particulièrement du témoignage d’un frère, quand je faisais partie du FGBMFI (Les Hommes d’Affaires du Plein Évangile). Il témoignait de la chose suivante : « Tout allait bien dans ma vie, j’avais une superbe famille, de belles voitures, un superbe appartement avec vue sur la tour Montparnasse et la Tour Eiffel, j’avais un gros salaire, un excellent travail, mais un jour je regardais de la fenêtre de mon luxurieux appartement, et je me disais : ‘à quoi ça sert tout ça ? Quel est le sens de ma vie ?’ » Ce qu’il ressentait, c’était le vide dans son cœur et au travers de son témoignage, il a amené plein de gens à Christ, car beaucoup de gens s’identifiaient à lui. Dieu n’appuiera qu’un témoignage vrai, pas des demi-mensonges ou des témoignages enjolivés ! Si vous n’avez pas eu de vision, n’allez pas en fabriquer !
  • 4) Soyez équilibré : Ne parlez pas de votre vie passée pendant des heures avec des détails ‘croustillants' qui n’en valent pas la peine, ou encore des discussions que vous avez eu au téléphone ou avec quelqu’un en rapportant les moindres paroles, en résumé ne vous noyez pas dans un verre d’eau avec votre témoignage mais allez à l’essentiel. Ne parlez pas 2 min, sur ce que Jésus a fait et 1 h sur votre vie de péché ! Ne vous vantez pas aussi de certaines choses dont vous devriez vraiment rougir.
  • 5) Une autre erreur commune est de dire : « Avant j’étais un affreux pécheur et maintenant je suis parfait ! ». Au contraire, montrez combien vous étiez misérable, esclave du péché, vide dans votre cœur et faites ressortir l’amour et la compassion de Christ pour vous. Rappelez-vous que les gens nous observent, vous ne pouvez pas vous imaginer combien les inconvertis nous regardent vivre et parfois nous sommes des contres témoignages. Nos actions parlent plus que nos paroles, nous serons testés par les inconvertis au sujet de notre foi.
  • 6) Évitez le LANGAGE CHRETIEN (ce qu’on appelle le patois de canaan), que les inconvertis ne comprennent pas : utilisez des mots simples ou un langage qui ne va pas choquer les gens. Exemple : ‘j’ai fait une expérience personnelle avec Jésus-Christ’ au lieu de ‘Je suis né de nouveau ou sauvé’, car cette deuxième expression n’a pas vraiment de sens pour un païen. Dites ‘la Bible’ au lieu de ‘La Parole de Dieu’. Ne citez pas des références de versets, les inconvertis ne connaissent pas la Bible, mais citez de façon simplifié, pour que tous puissent saisir ce que vous voulez dire. Si vous témoignez en disant : ‘J’ai été lavé par le sang de l’Agneau !’ Vous allez faire fuir les gens qui vous écoutent, ils vont penser que vous êtes dans une secte ou que vous êtes fous. Nous devons réaliser une chose, que plus cela fait longtemps que nous sommes en Christ, plus nous oublions comment un inconverti raisonne et parfois il est difficile de nous remettre dans la peau d’un inconverti pour pouvoir s’identifier à lui, afin de lui témoigner efficacement.

Nous verrons la suite dans une prochaine pensée du jour.

La troisième chose est de :

Savoir comment partager notre expérience :

Pour cela je vous inviterais à passer du temps à prier et à écrire un certain nombre de choses que vous avez vécues. Souvent nous comprenons réellement ce qui s’est passé après quelques années de conversion.

Avant de recevoir Jésus :

  • Situez-vous : les gens ont besoin de vous situer : Souvent une personne d’un même milieu amènera à Christ des personnes de même milieux sociaux.
  • Qui vous êtes (s’ils ne vous connaissent pas), ce que vous faites dans la vie.

Arrière plan de vos croyances :

  • Je ne croyais en rien.
  • J’allais dans les églises traditionnelles.
  • J’ai été élevé dans les églises protestantes.

Expliquez ce qui n’allait pas dans votre vie :

  • Le vide intérieur.
  • Le péché qui vous rendait esclave.
  • Le manque de réponses devant la mort.
  • Une déception sentimentale.

 

ENSEIGNEMENT 2 - GERER LE SUCCES DIVIN

 

5 Il s'appliqua à rechercher Dieu pendant la vie de Zacharie, qui avait l'intelligence des visions de Dieu; et dans le temps où il rechercha l'Eternel, Dieu le fit prospérer.6 Il se mit en guerre contre les Philistins; et il abattit les murs de Gath, les murs de Jabné, et les murs d'Asdod, et construisit des villes dans le territoire d'Asdod, et parmi les Philistins.Lire la suite

 

 

11 Garde-toi d'oublier l'Eternel, ton Dieu, au point de ne pas observer   ses commandements, ses ordonnances et ses lois, que je te prescris aujourd'hui.12 Lorsque tu mangeras et te rassasieras, lorsque tu bâtiras et habiteras   de belles maisons,Lire la suite

 

Nous sommes dans une société où les païens nous observent, et il est clair (c'est triste à dire) que beaucoup de chrétiens ne donnent pas envie aux inconvertis d'accepter Christ comme Sauveur, car ils regardent le contraste entre leur langage et leur vie. Nos actions parlent plus que nos paroles. Si nous ne faisons pas la différence, que nous ne sommes pas épanouis à tous égards (prospères à tous égards), les païens pensent qu'ils n'ont rien à gagner à se donner à Christ. En effet si un chrétien est malade, se plaint tout le temps de solitude, de problèmes financiers ou autres, et de tous les malheurs de la terre, tout en disant que son Dieu est Tout puissant, les païens se moquent et ils ont raison dans un sens (il faut le dire).

Il est clair que Dieu veut que nous réussissions et Il est en train de restaurer cette doctrine qui est partout dans la Parole de Dieu, c'est l'influence du Royaume dans notre vie. Il y a de plus en plus d'enseignements sur la réussite et le succès dans la vie chrétienne et dans le ministère et personnellement, je trouve cela excellent au niveau de la motivation de notre foi et l'accomplissement de buts. Mais là encore il faut un équilibre, car je suis persuadé que Dieu a appelé des prédicateurs comme TD Jakes ou d'autres qui feraient ressusciter des visions mortes depuis longtemps !

Cependant être dans le succès est une chose, mais gérer notre succès en est une autre. Réussir au travers des principes du Royaume de Dieu pour Le glorifier est excellent, cependant comme dans toute doctrine, il y a un fossé de chaque côté. Le premier ici est la médiocrité, le deuxième c'est l'orgueil et la mauvaise gestion du succès que Dieu nous donne. Ceci donne aux critiqueurs bien des occasions de dénigrer de puissantes réalités de la Parole de Dieu. J'ai vu souvent des personnes (chanteurs, prédicateurs….) qui, lorsqu'elles arrivaient ‘dans les sommets', se sont retrouvées à plat ventre plus vite qu'elles ne le pensaient. Ozias, ce roi d'Israël s'est retrouvé au sommet, grâce à la bonté du Seigneur, ceci TANT QU'IL S'APPLIQUA A CHERCHER DIEU. Le secret pour gérer notre succès est pourtant simple !

Plus nous montons, plus nous devons travailler notre caractère et nous approcher de Dieu. Pour le dire autrement, si vous voulez rester sur la piste, plus vous êtes bénis, plus votre relation avec Dieu devrait être puissante et plus votre amour pour les autres devrait augmenter. Très simple, mais très puissant.

Dieu avait aussi prévenu la nation d'Israël dans la Loi (ici dans le passage de Deutéronome) de prendre garde à ne pas s'enorgueillir, ne pas se reposer sur leurs propres forces quand ils deviendraient très riches et surtout ne pas L'oublier. Combien de dirigeants de louanges se sont retrouvés hors de la piste après avoir chanté devant des foules, combien de prédicateurs ont été utilisés puissamment par Dieu et sont aujourd'hui nulle part, combien de personnes ont été Divinement bénies financièrement et ne fréquentent plus les églises, car ‘elles n'ont plus le temps'. Quel gâchis ! Dieu nous veut dans les hauteurs, mais la vraie gloire, c'est de le connaître Lui profondément et le reste, qui est visible, doit passer après.

Confession :
« Je prends conscience que Dieu veut me bénir au-delà de toute mesure et que je réussisse pleinement ma vie, mais je veux travailler dans mon caractère et à chaque marche qui m'amène plus haut, je veux prendre la décision de Le chercher davantage, de L'aimer davantage et de devenir une source de bénédiction pour les autres. Je refuse d'être médiocre, mais aussi je refuse de rechercher la prospérité à tous égards sans avoir une puissante communion avec le Seigneur. »

Prière :
« Père, merci de ces enseignements qui me font d'une part comprendre que Tu veux que je réussisses en Toi, mais aussi que Tu m'aimes et  que Tu veux me préserver. Tu es un Dieu qui veut que j'apprenne à gérer mon succès. Je reconnais que tout me vient de Toi, que Tu es la priorité de ma vie, je prends cet engagement devant Toi que plus Tu m'élèveras, plus j'approfondirais ma relation avec Toi. Donnes-moi cette sagesse et cette intelligence spirituelle devant de telles vérités qui me dépassent, dans le Nom précieux de Jésus je Te le demande. Amen ! »

 

 

ENSEIGNEMENT 3 :  METTRE LA PAROLE EN PREMIER DANS NOS VIES

 

 

21 C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous, et qui peut sauver vos âmes.

 

Aujourd‘hui, nous allons voir quelle doit être la place de la Parole de Dieu dans notre vie. Si vous voulez réussir, donc glorifier Dieu dans votre vie, il va falloir faire des choix. Dans la vie nous faisons de bons ou de mauvais choix, ce sont nos choix qui déterminent notre destinée, c'est-à-dire si le plan que Dieu a écrit d'avance pour nous se réalisera ou pas. Pour un chrétien né de nouveau, ses choix doivent être basés sur la Parole de Dieu.

Dans ce verset, Jacques qui s'adresse à des chrétiens dans son épitre, leur dit de se débarrasser de tout ce qui peut être de la souillure du péché et de la méchanceté.... Ceci fait partie du nettoyage indispensable que nous devons faire dans notre vie quand nous recevons Christ. Mais si vous renoncez à quelque chose, cela doit être comblé par autre chose, sinon le vide qui demeure, nous amènera à nouveau vers notre vomi (retourner dans nos péchés).

Toute la journée, nous pensons, nous parlons et nous agissons, donc tout ceci, que nous le reconnaissions ou pas est influencé par quelque chose. Jacques nous dit de recevoir avec douceur la Parole de Dieu, d'en être instruit, d'y prendre garde, d'en faire une priorité, car c'est elle qui peut sauver notre âme. Vous allez dire : ‘Moi, je suis déjà sauvé !' Oui, votre esprit est né de nouveau et vous êtes sauvé, si vous avez Jésus dans votre cœur. Vous avez la vie éternelle. Ce verset concerne notre personnalité (notre âme, c'est notre personnalité), le verbe grec employé ici est sozo, qui signifie : Être sauvé, être restauré, être gardé sain, être préservé, être délivré du danger, être guéri.

En fait, notre âme a été abîmée par le péché, elle avait l'habitude d'obéir à nos pulsions charnelles, par lesquelles nous agissions autrefois, c'est comme cela qu'elle a été formée pendant toutes les années où nous étions inconvertis. Quand nous acceptons Jésus comme notre Sauveur personnel, notre esprit est instantanément recréé, mais notre âme ne l'est pas. Si notre âme était recréée à notre nouvelle naissance, ce serait une catastrophe, notre mémoire serait complètement effacée ! Nous ne reconnaitrions plus personne et plus rien, ce juste après notre prière de salut !

Donc, dans notre âme il va y avoir du travail à faire, elle va avoir besoin de restauration, d'un changement radical de mentalité, c'est justement le travail de la Parole de Dieu sur notre caractère. Si vous apprenez à mettre cette Parole en premier dans votre vie, alors vous allez laisser passer la pensée de Dieu en vous en premier et vous allez être motivés pour agir sur cette Parole, votre mentalité va complètement changer. La merveilleuse Parole de Dieu va vous préserver, vous reconstruire dans la mentalité de Dieu et Dieu a une mentalité d'excellence. Cette même Parole va vous guérir dans votre personnalité, vous guérir dans votre corps et vous donner la foi dont vous avez besoin pour croire au milieu des circonstances les pires de votre vie et le Seigneur pourra ainsi se glorifier au travers de vos victoires.

Confession :
« Je comprends par cet enseignement que mon esprit – ma nature spirituelle seule a été recréée par le Saint-Esprit à ma nouvelle naissance; c'est la où Christ habite. Je prends conscience que mon âme n'a pas été recréée et que je dois la rééduquer par la Parole de Dieu qui est la pensée de Dieu. Je veux mettre cette Parole en premier dans ma vie et je veux la méditer. Je la reçois comme ce lait dont j'ai besoin pour grandir dans l'amour de mon Seigneur. »

Prière :
« Père, je T'aime et je veux Te plaire dans le Nom de Jésus. Je Te demande de m'aider à mieux comprendre ma responsabilité en tant que Ton enfant pour mettre Ta Parole en premier dans ma vie. J'ai besoin de voir ma pensée être remplie de Tes pensées, je veux que Tu m'influences, car je veux parler Ta Parole sur ma vie et je veux pratiquer cette parole. Je Te demande pardon pour toutes les fois où je n'ai pas mis Ta Parole en premier dans mes décisions, je veux changer et laisser Ta Parole motiver mes décisions. Merci de m'aider par le Saint-Esprit qui est mon Consolateur et mon aide. Amen »

 

ENSEIGNEMENT 4 - UNE PRIERE QUI NE SERA JAMAIS EXAUCEE

 

 

6 Or sans la foi il est impossible de lui être agréable ; car il faut que celui qui s'approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu'il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.

 

 

17 Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole  de Christ.

 

Beaucoup de chrétiens pensent que certains ont une grâce spéciale pour prier et être exaucés.

D'autres pensent que croire est quelque chose qui est réservé spécialement pour certaines personnes qu'elles admirent.

D'autres encore prient pour que Dieu leur donne la foi ou même jeûnent, pensant que Dieu va leur transmettre la foi dont ils ont besoin. Ils pensent ni plus ni moins qu'avoir la foi est la responsabilité de Dieu et qu'ils n'ont rien à faire, c'est Dieu qui doit leur donner de croire.

Si vous faites ce genre de prière, je tiens à vous le dire ce sont des prières inutiles et vous perdez votre temps ! En effet, le verset de Romains est clair, il nous dit bien que la foi vient de la Parole de Dieu, elle ne vient pas en priant ou en jeûnant ou par tout autre moyen. Donc prier : ‘Seigneur donne moi la foi' n'est pas une prière scripturaire. Je vous ferais remarquer que quand les disciples sont venus vers Jésus pour Lui demander d'augmenter leur foi, Jésus ne l'a pas fait, mais leur a dit que s'ils avaient la foi comme un grain de sénevé alors ils pourraient voir bien des choses se produire.

Il y a un temps où nous sommes portés par la foi des autres, souvent par celle de notre pasteur qui prie pour nous ou des frères et sœurs qui nous ont amenés à Christ, mais il y a un temps où leur foi ne pourra plus nous porter. C'est à nous d'avoir la foi dont nous avons besoin.

N'avez-vous jamais fait cette expérience de demander à quelqu'un qu'il prie pour vous et vous avez vu des résultats étonnants de la part du Seigneur, tout cela au début de votre conversion ? Puis quelques années plus tard vous retombez dans le même problème et après avoir demandé encore une fois la prière, vous n'avez aucune réponse ! Pourquoi ? La réponse est simple : au début vous dépendiez de la foi des autres, car vous étiez bébé spirituel et vous ne pouviez pas croire pour vous-même. Mais au bout d'un certain temps, c'est à vous de vous porter vous-même, d'avoir votre propre foi pour ce que vous voulez recevoir du Seigneur. C'est un peu comme nos enfants, tant qu'ils sont petits nous les portons dans nos bras, nous les nourrissons à la petite cuillère, mais au bout d'un certain temps, c'est à eux de marcher et de se nourrir tout seul. Si nous continuons à les materner cela signifie alors qu'ils sont terriblement malades ou handicapés ! C'est à nous de prendre nos responsabilités et de savoir générer cette foi dont nous avons besoin, pour plaire à Dieu quand nous entrons dans Sa merveilleuse présence et Lui demander nos besoins.

Apprenons à passer du temps dans la Parole, c'est elle qui nous donne la foi dont nous avons besoin. Devenons des chrétiens qui grandissent dans la foi et prenons nos responsabilités, pas après pas.

Confession :
« Je prends conscience que la foi est un ingrédient indispensable pour que je puisse m'approcher de Dieu et être agréé par Lui. Je renonce à prier cette prière ‘Seigneur donne moi la foi', ou encre de jeûner pour avoir la foi, mais je comprends que c'est ma responsabilité de méditer la Parole de Dieu et que cette foi soit générée dans mon cœur (mon esprit qui est né de nouveau). »

Prière :
« Père je te remercie pour cette parole d'aujourd'hui et je comprends que Tu veux que je possède cette foi qui arrache les montagnes de mes problèmes. Je Te demande de m'aider à grandir dans la foi, à me montrer comment ça marche, comment je peux mieux recevoir cette foi dont j'ai besoin et savoir la mettre en pratique. Au Nom puissant de Jésus. Amen ! »

 

ENSEIGNEMENT 5 :  LA GESTION DE NOS PRIORITES 1

ENSEIGNEMENT 6 : LA GESTION DE NOS PRIORITES 2

L

Tag(s) : #ORATEURS OU ENSEIGNANTS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :