Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

GRANDEUR ET RICHESSE DE NOTRE POSITION SPIRITUELLE EN CHRIST - FIN

 

 Henri VIAUD-MURAT


 

CONCLUSION

 

Est-il possible que nous soyons séparés de Christ, après avoir demeuré en Lui ?

 

Oui, il est possible d’être séparés de Christ, après avoir demeuré en Lui, si nous retombons dans la chair, après avoir marché par l’esprit.

Mais nous devons comprendre qu’il ne s’agit pas d’une coupure spirituelle absolue. Il s’agit d’une coupure qui nous prive de la vie de l’Esprit, parce que nous sommes retombés dans la chair. La vie de l’Esprit continue à être dans notre esprit régénéré, mais elle ne peut plus passer au niveau de notre vie pratique, parce que la vie de la chair l’empêche de se manifester.

 

C’était le cas des Galates, qui avaient commencé à marcher par l’esprit, et qui étaient retombés dans le légalisme de la chair.

« C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, Christ ne vous servira de rien. Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière. Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi ; vous êtes déchus de la grâce » (Galates 5 : 1-4).

Les Galates n’étaient pas séparés de Christ d’une manière absolue, comme peuvent l’être des païens coupés de Dieu. Paul leur parle toujours comme à des enfants de Dieu. Mais ils étaient déchus de la grâce, parce qu’ils n’étaient plus dans la foi !

 

Il est donc possible de commencer à jouir par l’esprit de notre héritage spirituel, et de retomber dans l’esclavage de la chair, en perdant de ce fait le bénéfice de notre héritage.

Veillons donc soigneusement à ne jamais nous laisser remettre sous le joug de la chair, ou sous un joug quelconque, une fois que nous avons commencé à marcher par la foi et par l’esprit !

Il est donc possible d’être séparé de notre héritage, tant que nous marchons par la chair !

Si un Chrétien qui a commencé à marcher par l’esprit, et qui retombe dans la chair, peut être de ce fait séparé de Christ et déchu de la grâce, à combien plus forte raison un Chrétien charnel qui n’a jamais appris à marcher par l’esprit !

 

Tous les Chrétiens nés de nouveau commencent nécessairement leur marche spirituelle par une marche par la chair, avant d’apprendre à marcher par l’esprit. La traversée du désert, qui représente la marche par la chair, est un passage obligé avant l’entrée dans le pays de Canaan, qui représente la marche par l’esprit. 

Le baptême d’eau et le baptême du Saint-Esprit sont nécessaires, mais ne sont pas suffisants pour marcher par l’esprit. Les Hébreux étaient baptisés en Moïse et dans la nuée, mais ils ont continué à murmurer dans le désert, parce qu’ils étaient charnels. Ils ont refusé de passer le Jourdain, et ont péri dans le désert, sauf deux qui ont marché par la foi.

Pour entrer dans le pays de Canaan, il leur fallait en effet franchir le Jourdain. Le Jourdain est le « fleuve de la mort, » qui descend vers la Mer Morte. Il représente notre crucifixion en Christ, l’abandon complet de toute notre volonté charnelle, pour obéir pleinement au Seigneur. 

 

Nous entrerons pleinement dans tout notre héritage céleste, celui que nous venons de décrire, si nous laissons la croix faire toute son œuvre en nous. Nous devons nous offrir entièrement sur l’autel de Dieu, pour que l’épée de l’Esprit mette à mort en nous tout ce qui est charnel, dans un abandon complet à la volonté de Dieu !

C’est ainsi que notre héritage nous sera pleinement révélé, et que nous recevrons la foi nécessaire pour le voir se manifester dans notre vie, et pour porter le bon fruit de l’Esprit pour la gloire de Dieu ! Si nous refusons la croix, nous serons incapables de porter ce fruit. A la limite, ceux qui sont en Christ, mais qui ne portent pas du tout de fruit, serons alors retranchés et jetés au feu.

« Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche ; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent » (Jean 15 : 6).

Ceux qui finissent par être jetés au feu sont ceux qui ne parviennent pas se dégager de l’emprise de la chair, parce qu’ils ne le désirent pas ardemment. Ils sont séduits par le plaisir du péché et refusent de croire à la vérité.

Toutefois, notre désir d’enfant de Dieu doit être de demeurer en Christ pour porter beaucoup de fruit.

« Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » (Jean 15 : 4-5).

 

Que le Seigneur nous donne cette détermination à demeurer en Lui ! Nous pouvons le faire, quand nous avons commencé à connaître la bonté, l’amour, la beauté et la grandeur de Jésus-Christ ! C’est la connaissance véritable de Christ, tel qu’Il est réellement, ainsi que la connaissance de tout ce qu’Il a accompli, qui nous motivent à vouloir toujours demeurer en Lui !

 

 

QUE DIEU VOUS BENISSE PAR CET ENSEIGNEMENT ET VOUS SOUTIENNE DANS VOTRE ENGAGEMENT AVEC LUI

 

MUSIQUE AVEC  

ARTISTE :NICOLE NORDEMAN

CHANT: JESUS,YOU ARE MY ALL IN ALL

 

 

 

TEMOIGNAGE CHRETIEN :  Un ancien sataniste témoigne sur sa conversion (1ère Partie)

N.B -Limitez-vous à ce témoignage, les autres liens ne sont pas forcément bibliques.



Que la grâce et la paix vous soient données de la part de Dieu le Père et

de Jésus-Christ notre Sauveur....

 

Rédaction : Pulchérie Wiesner

 

Coordonnateur du MIDEGUE : Pasteur Henri  K.

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :