Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

ID002012DOCTEUR PASTEUR HENRI KPODAHI
 
I- LES FONDEMENTS DU COUPLE CHRETIEN
 
 
B-L'UNITE
   

 

La femme et le mari sont précieux  aux yeux de Dieu. Dieu les a unis pour qu’ils accomplissent aussi sa volonté de se multiplier voire de perpétuer la race humaine et donner une descendance qui sera une bénédiction et une source de salut pour plusieurs. D’où l’importance de la parole de Salomon aux parents : « Enseigne à l’enfant la voie qu’il doit prendre afin que quand il sera grand il ne s’en détournera plus ».   En conséquence, l’une comme l’autre doivent avoir un respect  et une considération réciproque.  C’est la clé de l’unité. Ils doivent tous deux comprendre qu’ils sont « UN ». C’est dire que l’un a besoin de l’autre et vice versa. Ils tirent leur union de celui qui est l’Auteur de l’unité.

 

L’Unité a son origine et sa finalité en Dieu. Elle s’exprime au commencement dans la relation entre le Père, le Fils Jésus-Christ et le Saint-Esprit. Elle est présente dans la relation entre Dieu et le premier Couple avant la chute.

 

         Malgré que les trois personnes le Père, le Fils et le Saint-Esprit aient des rôles différents à cause de leur autorité spirituelle, ils travaillent ensemble de telle manière qu’on a du mal après la réalisation d’une action puissante à saisir si c’est notre Père céleste qui l’a fait, ou si c’est le Fils ou le Saint-Esprit ou si cette action n’implique pas l’intervention du Fils et de l’Esprit et vice versa.  C’est ce qui normalement doit transparaître et apparaître dans les actions posés par la femme ou par l’homme dans le couple. Les choses doivent être faites de telle sorte que personne ne tire la couverture de son côté et plus ne comptabilise ces actes. Une action a été posée dans le couple.

 

 La question : « qui a posé cet acte (bon ou mauvais) ? Qui a acheté cette voiture ? Qui nous a envoyé cette somme d’argent ? »

 

 SOUVENT, la réponse est négative et teinte d’EGOCENTRISME voire porteuse de DIVISION : « C’est moi ? Ah non ce n’est pas moi c’est mon épouse c’est toujours elle ; si tu constates le désordre sache prochainement qui est derrière cela. » - « Tu sais je t’avais dit que je projetais acheter une voiture, c’est celle-là ; j’ai longtemps épargné et maintenant c’est fait. »

 

EN VERITE, La réponse doit reposer sur l’UNITE DU COUPLE, le PARTAGE et la PROTECTION DE L’AUTRE : « c’est nous qui l’avons fait. », « c’est ma femme et moi qui l’avons acheté. »

 

Dans l’accomplissement de toute œuvre et de toute chose par l’homme ou la femme, la gloire ne doit pas revenir à l’homme ou à la femme. Les pensées : « c’est toujours moi qui prépare le repas » - « c’est toujours moi qui amène de l’argent dans le foyer » - « elle ne fait jamais rien ». Toute gloire doit toujours revenir à Dieu.  ...

 

 

      Extrait du livre II "LE COUPLE CHRETIEN....", Auteur Docteur Pasteur Henri Kpodahi.

 
MUSIQUE
ARTISTE:" MAGGIE BLANCHARD    
     
 
CHANT: PERSONNE NE PEUT T'AIMER             
SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE...1THESSALONICIENS 5, 16-17
Rédaction : Pasteur Henri K.                      
 
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :