Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


Enseignement : QUEL CHOIX AS-TU FAIT ?


COMMUNAUTE BETHEL

Par le Pasteur Henri

PLAN

I-COMPLOTER CONTRE TON PROCHAIN ? NON

II- SE LAMENTER ET SE COUCHER DANS LES EPREUVES ? NON Michée 4, 13

III- JUGER LES AUTRES ? NON Matthieu 7, 1-4

IV-COMPTER SUR SOI-MÊME ? NON MAIS SUR DIEU Esaïe 40, 27-31 

 

Romains 15, 1-6

-Aimer son prochain pour  son bien ;

-Faire progresser l’autre dans la foi à l’image du Christ

-Ecriture instruit (grâce, patience, réconfort) pour posséder l’espérance)

-Dieu source de la patience et du réconfort

-Vivre en bon accord les uns avec les autres à l’exemple de Jésus-Christ

- louange unique

 

I-COMPLOTER CONTRE TON PROCHAIN ? NON

Lorsque nous parlons des complots nous mettons en lumière toute décision d’ensemble de frères ou de sœurs en Christ dans le but de blesser ou de nuire. Les complots peuvent provenir de la part de prétendus frères ou sœurs « en Christ » de votre propre famille.  Bien-aimés dans nos vies évitons de soutenir des personnes lorsque nous savons qu’elles sont dans le faux. Tout complot a pour finalité la destruction de l’âme de l’autre soit par blessure infligée, douleur profonde, perte de joie et quelquefois de la foi. Comploter contre un enfant de Dieu c’est être un obstacle sur son chemin voire dans un domaine bien précis de sa vie. Or, comme nous le savons, Dieu enlève tout obstacle de la voie de ses enfants. Ne sois pas celui qui passe du temps à annoncer ce qui se passe dans la vie de ton prochain dans un esprit amer.

II- SE LAMENTER ET SE COUCHER DANS LES EPREUVES ? NON Michée 4, 13

Il est compréhensible que le chrétien passe par l’épreuve. En effet, Dieu peut éprouver ses enfants mais il ne les tente pas. La tentation vient du malin. Or Dieu ne peut être tenté par le mal. Quelle attitude adopter dans l’épreuve ? Se mettre debout et agir. Il y a toujours dans la vie d’un enfant de Dieu qui traverse une épreuve un domaine de sa vie où Dieu veut qu’il excelle et qu’il se batte. Premièrement, le Seigneur t’invite à exceller dans ta relation avec lui, de te nourrir des paroles qu’il te communique de différentes manières, de les analyser et des les appliquer. Deuxièmement exceller dans le domaine professionnel. Le chrétien ou la chrétienne demandera à Dieu par le Saint-Esprit de le rendre aussi fort qu’un bœuf aux cornes de fer et aux sabots de bronze pour écraser les temps, les circonstances, les puissances qui travaillent contre sa paix, sa tranquillité et ses bénédictions. Il priera que Dieu le restaure dans le domaine de sa vie affecté pour la victoire.



III- JUGER LES AUTRES ? NON Matthieu 7, 1-4

C’est le Seigneur qui juge les peuples, tous les peuples. C’est à Dieu qu’appartient la décision sur l’avenir et la vie d’une personne. Il est Celui qui pèse chaque cœur et qui sonde les reins. Les motivations du chrétien doivent participer à son épanouissement et à celui de son prochain. En traitant son prochain avec un cœur peu honnête et méchant on s’expose à un traitement semblable de la part de Dieu. Juger son prochain, c’est mal agir et c’est accepter que le mal qu’on lui souhaite retombe sur soi-même.



IV-COMPTER SUR SOI-MÊME ? NON MAIS SUR DIEU Esaïe 40, 27-31 

Un chrétien ou une chrétienne qui ne compte pas sur Dieu voire qui n’a pas appris à placer sa confiance en Lui affirmera toujours : « Dieu ne s’aperçoit pas de ce qui lui arrive, son bon droit échappe à son Dieu. » Mon frère ou ma sœur s’il t’est déjà arrivé de penser de la sorte, vérifies si tu comptes véritablement sur Dieu dans les différents domaines de ta vie ou sur toi-même. Le Seigneur Dieu veut te dire ceci, il veut que tu saches ceci : IL EST DIEU DE SIECLE EN SIECLE. Il a crée la terre. JAMAIS il ne faiblit, JAMAIS il ne se lasse, son SAVOIR FAIRE est sans limite. Combien de fois dans l’épreuve as-tu gardé en toi cette vérité ? Ou as-tu demandé à Dieu de te redonner des forces chaque fois que tu faiblissais voir lui as-tu dit de te remplir de vigueur dès que tu n’en pouvais plus (médecin, malade et médicament). Bien-aimés, les jeunes connaissent la défaillance et même les champions trébuchent parfois. LA BONNE NOUVELLE EST QUE CEUX QUI COMPTENT SUR LE SEIGNEUR reçoivent  de forces nouvelles : ILS S’ELANCENT, ILS COURENT MAIS SANS SE LASSER, ILS AVANCENT MAIS SANS FAIBLIR.

Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :