Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

1801492.jpgbxp51801-copie-1.jpg

 

ENSEIGNEMENT 2- Être tenté, ne pas succomber

Pasteurweb

Nous sommes tous tentés, Jésus lui-même l'a été. La différence c'est qu'il n'a jamais succombé à la tentation 

Il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Hébreux 4:15/16.

Tandis que nous bronchons tous de plusieurs manières. Si quelqu’un ne bronche point en paroles, c’est un homme parfait, capable de tenir tout son corps en bride Jacques 3:2

Le processus de la tentation est décrit par l'apôtre Jacques : 

"Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, lorsqu’elle a conçu, enfante le péché; et le péché, étant consommé, produit la mort" Jacques1.14.

Ce qu'il faut souligner, c'est que la tentation vient premièrement de l'intérieur et des agents extérieurs vont solliciter nos pensées et nos désirs.

Les agents de la tentation sont :

·    le diable. Matthieu 4:1 – Satan est celui qui active notre propre convoitise, notre nature charnelle, en faisant miroiter à nos yeux le côté séducteur du péché.

Exemple : Le diable a séduit et trompé Ève par sa ruse (2 Corinthiens 11.13).

Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal (Genèse.3.4/6).

·    nos convoitises.

Jacques 1:14 Mais chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Il y a une amorce de la tentation, et cette amorce se trouve dans notre propre convoitise.

L'action de Satan est de nous attirer à pécher en éveillant notre convoitise.

Acan en a fait la triste expérience :

Il a vu les objets … Il les a convoités, et il les a pris. Josué 7:21

Et encore : Genèse 3:6 La femme vit… elle en prit et en mangea

·    nos pensées.

Marc 7:21 Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie.

Genèse 6:5 : L’Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal.

Les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse (Genèse 8.21).

·    nos passions.

Jacques 4:1 D’où viennent les luttes, et d’où viennent les querelles parmi vous ? N’est-ce pas de vos passions qui combattent dans vos membres ?

·    la séduction.

2 Samuel 11:2 Un soir, David ne pouvant dormir, se leva de sa couche et comme il se promenait sur le toit de la maison royale, il aperçut de là une femme qui se baignait, et qui était très belle de figure. Et il succomba à la tentation !

Job se tenait en garde contre ce genre de choses :

"Si mon cœur a été séduit par une femme, Si j’ai fait le guet à la porte de mon prochain". Job 31:9

Jésus dit que même le regard de convoitise est un adultère.

Matthieu 5:28 Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.

C'est du dedans

Finalement, selon l'enseignement de Jésus, nous comprenons bien que la source de la tentation se trouve en nous, comme l'écrit encore l'apôtre Paul  : 

Je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Romains 7.22/23

C'est le vieil homme, l'ancienne nature, la nature du péché, qui se corrompt par les convoitises trompeuses. Éphésiens 4:22.

Le péché habite en nous et y exerce sa loi.

Ce qui est bon, je le sais, n’habite pas en moi, c’est-à-dire dans ma chair: j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Rom 7. 18

Jésus le confirme en disant que la source du péché est dans notre cœur :

Car c’est du dedans, c’est du cœur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie. Marc 7:21

Le problème est en nous

Nous sommes charnels, naturellement corrompus. Les pensées du cœur de l’homme sont mauvaises dès sa jeunesse. Genèse 8.21 -

Ainsi donc, moi-même… je suis par la chair esclave de la loi du péché. Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort…

Il faut que la source soit guérie. 

En réalité, nous avons besoin d'être délivrés du mal, intérieurement transformés…

2 Rois 2.19/22 Les gens de la ville dirent à Élisée: Voici, le séjour de la ville est bon, comme le voit mon seigneur; mais les eaux sont mauvaises, et le pays est stérile.

Il dit: Apportez-moi un plat neuf, et mettez-y du sel. Et ils le lui apportèrent. Il alla vers la source des eaux, et il y jeta du sel, et dit: Ainsi parle l’Eternel: J’assainis ces eaux; il n’en proviendra plus ni mort, ni stérilité.

Et les eaux furent assainies, jusqu’à ce jour, selon la parole qu’Elisée avait prononcée.

Une nouvelle créature

L'apôtre s'écrie et nous avec lui : "Qui me délivrera ? Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur !"

Le but de la foi en Christ, c'est de recevoir un cœur nouveau, une nature nouvelle, naître de nouveau par le Saint-Esprit. Jean 3.3

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 2 Corinthiens 5:17

Ce qui est essentiel, c’est d’être une nouvelle créature. Galates 6:15

Notre victoire sur le mal dépend donc de la façon dont nous allons recevoir et laisser croître en nous la vie nouvelle que communique l'Esprit de Christ.

Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. Romains 8:9

Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. Romains 8.1/2

Vivre par l'Esprit

Il y a un enseignement capital qui consiste à nous apprendre à vivre d'une manière différente que celle dont nous vivions avant de connaître Christ. Ephésiens 4:17-24

Voici donc ce que je dis et ce que j’atteste dans le Seigneur : c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leur intelligence.
Ils ont la pensée obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu, à cause de l’ignorance qui est en eux et de l’endurcissement de leur cœur.
Ils ont perdu tout sens moral, ils se sont livrés au dérèglement, pour commettre toute espèce d’impureté jointe à la cupidité.

Mais vous, ce n’est pas ainsi que vous avez appris (à connaître) le Christ, si du moins vous avez entendu parler de lui, et si vous avez été instruits en lui, conformément à la vérité qui est en Jésus : c’est–à–dire

- vous dépouiller, à cause de votre conduite passée, de la vieille nature qui se corrompt par les convoitises trompeuses,

- être renouvelés par l’Esprit dans votre intelligence,

- et revêtir la nature nouvelle, créée selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité.

Nous sommes appelés à vivre désormais par l'Esprit, de manière spirituelle.

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Romains 8:5

Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Romains 8:13

Ceux qui sont à Jésus-Christ ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l'Esprit, marchons aussi selon l'esprit. Galates 5:24

Puisque nous sommes devenus enfants de Dieu, par la présence de l'Esprit du Fils de Dieu en nous,(Galates 5.6) nous devons nous laisser conduire par l'Esprit et laissez se développer en nous la vie de l'Esprit qui fera mourir les œuvres de notre vieille nature pécheresse.

Si Christ est en nous

En lisant attentivement les versets 8 et 9 de Romains 8, nous comprenons que la victoire dont l'apôtre Paul parle en Romains 7, réside dans la présence de Christ en nous par le Saint-Esprit et dans la façon dont nous allons le laisser agir en nous soumettant à Lui, nous laissant conduire par lui.

Le Seigneur c'est l'Esprit et nous sommes transformés en l'image de Christ, par l'Esprit du Seigneur.

Or, le Seigneur, c’est l’Esprit ; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.
Nous tous, qui le visage dévoilé, reflétons comme un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.

Toute la force de résistance à la tentation se trouve en Christ et l''Esprit de Christ, présent en nous, nous communique cette force. C'est que signifie : "Vivre par l'Esprit".

Attachés au cep

Finalement nous retournons à cette parole de Jésus : 

Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. Jean 15:5

Notre principal effort va maintenant consister à demeurer attachés au Seigneur Jésus-Christ, comme le sarment demeure attaché au cep…

La force pour résister victorieusement à la tentation se trouve en Jésus-Christ et le moyen d'être fortifiés est notre communion avec lui…Comme le sarment demeure attaché au cep. Jean 15

C'est le principe fondamental du développement de la vie nouvelle que Dieu nous a donnée : maintenir la communion avec Christ, par la foi, dans un effort constant de vigilance, de prière, de méditation et d'application de sa Parole.

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ou que vous ne succombiez pas lorsque vous êtres tentés

Le Seigneur nous instruit encore sur la façon dont nous pouvons être libérés de l'emprise du péché :

Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira. Jean 8:31,32

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché. Or, l’esclave ne demeure pas toujours dans la maison; le fils y demeure toujours. Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres. Jean 8:34,36

Il nous exhorte  à ne pas attendre d'être tentés mais  à anticiper la tentation,

- d'une part en priant selon qu'il nous le recommande : 

"Notre Père qui es aux cieux…Ne nous laisse pas succomber à la tentation, mais délivre nous du mal". Matthieu 6.

Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation ...

- d'autre part en nous fortifiant spirituellement.

Fortifiez donc vos mains languissantes Et vos genoux affaiblis; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse.

L'apôtre Paul, parle d'un combat spirituel, en vue duquel nous devons nous fortifier et nous revêtir de certaines armes : 

Au reste fortifiez-vous dans le Seigneur et par sa force toute puissante et revêtez vous de toutes les armes de Dieu afin de pouvoir tenir fermes contre toutes les ruses du diable. Éphésiens 6.10/11…

Il parle "d'être puissamment fortifiés par l'Esprit de Dieu dans notre être intérieur, afin que Christ demeure dans nos cœurs par la foi et que nous soyons remplis jusqu'à toute la plénitude de Dieu". Éphésiens 3.14/19

Il y a un combat contre la tentation et le péché contre lequel nous devons résister…Hébreux 12.4

Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang en combattant contre le péché.

Jacques dit qu'en nous soumettant à Dieu; nous pouvons résister au diable qui fuira loin de nous. Jacques 4:7

L'apôtre Pierre nous exhorte : 

Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde. 1 Pierre 5:9

Être fortifié

Nous ne pouvons pas vaincre la tentation si nous restons faibles spirituellement. Nous devons nous fortifier selon ce qui est écrit.

Fortifiez vous dans le Seigneur et par sa force toute puissante

Une autre parole nous dit d'être fortifiés par Dieu, par l'Esprit de Dieu.:

Afin qu’il vous donne, selon la richesse de sa gloire, d’être puissamment fortifiés par son Esprit dans l’homme intérieur. Ephésiens 3:16

Il y a donc la part de Dieu, la plus importante, car la force est en Lui, et notre propre part qui est de chercher cette force auprès du Seigneur. Nos efforts doivent tendre vers plusieurs directions :

- ne pas aimer le péché. C'est, il me semble, la première exhortation :

Ceux, en effet, qui vivent selon la chair, s’affectionnent aux choses de la chair, tandis que ceux qui vivent selon l’esprit s’affectionnent aux choses de l’esprit. Romains 8:5

-  être vigilants concernant notre propre faiblesse.

Veiller, c'est se tenir sur ses gardes, être attentif à ce qui peut nous faire tomber. L'apôtre Jacques a écrit que nous bronchons tous de différentes manières. Nous pouvons savoir ce qui nous rend  vulnérables et veiller particulièrement dans le domaine le plus sensible de notre personnalité.

David dit : Je me suis tenu en garde contre mon iniquité. Psaumes 18:23

- être prudents en nous tenons éloignés de toute occasion de chute.

Quiconque prononce le nom du Seigneur, qu’il s‘éloigne de l’iniquité. 2 Timothée 2:19

Si quelqu’un, en effet, veut aimer la vie Et voir des jours heureux, Qu’il préserve sa langue du mal Et ses lèvres des paroles trompeuses, Qu’il s‘éloigne du mal et fasse le bien, Qu’il recherche la paix et la poursuive; 1 Pierre 3:10,11

- chercher du secours auprès du Seigneur par la prière et avec foi

... car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés. Hébreux 2:18

- être attentifs aux instructions du Seigneur Jésus-Christ pour les mettre en pratique. Matthieu 7:24

Ainsi, quiconque entend de moi ces paroles et les met en pratique sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc.

L'aide de Dieu

Dieu nous promet son secours dans ce combat :

"…Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter". 1 Corinthiens 10:13

Dieu peut nous préserver de toute chute et nous faire paraître devant sa gloire irrépréhensible et dans l’allégresse. Jude 1:24

Il peut faire par la puissance qui agit en nous, infiniment au delà de tout ce que nous demandons ou pensons. Éphésiens 3:20

Vous pourrez vivre comme le Seigneur le veut et faire tout ce qui lui plaît. Vous accomplirez toutes sortes d’actions bonnes et vous connaîtrez Dieu de plus en plus.
Sa puissance magnifique vous rendra forts pour tout. Alors vous résisterez et vous supporterez tout avec patience. Colossiens 1:11 

Le Seigneur nous délivrera de toute œuvre mauvaise, et il nous sauvera pour nous faire entrer dans son royaume céleste. A lui soit la gloire aux siècles des siècles! Amen! 2 Timothée 4:18

L'effort principal consiste certainement à repousser les insinuations du malin nous faisant croire que nous n'arriverons jamais à être victorieux. Nous pouvons nous appuyer avec foi sur les promesses de Dieu et sa fidélité. Constatant sa propre faiblesse, l'apôtre Paul se réfugie dans cette direction :

Misérable que je suis! Qui me délivrera du corps de cette mort?…
Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur!… Romains 7:24

Grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ! 1 Corinthiens 15:57

Jésus qui a été tenté comme nous en toutes choses sans succomber à la tentation nous apportera son secours, 

"Car, ayant été tenté lui-même dans ce qu’il a souffert, il peut secourir ceux qui sont tentés". Hébreux 2:18

Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché. Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. Hébreux 4:15/16

Lorsque nous sommes tentés, ne cherchons pas du secours en nous-mêmes, notre force n'est que faiblesse. Nous pouvons prendre de bonnes décisions : "Non Seigneur, je ne te renierai pas !" Cependant Pierre à succombé … et bien d'autres plus forts que nous.

La force est à Dieu et la victoire est en Jésus-Christ !

Il y a enfin un moyen très efficace pour résister et vaincre la tentation. Il nous est donné par le Saint-Esprit qui le produit en nous : C'est la maîtrise de soi, fruit de l'esprit.

Vous trouverez un enseignement à ce sujet dans la rubrique "Le fruit de l'Esprit" : La maîtrise de soi

Certainement vous n'êtes pas encore arrivés au bout de l'invincibilité… Mais comptez sur la miséricorde, la patience et la fidélité de Dieu.

Si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n’est point en nous. 1 Jean 1. 7

Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. 1 Jean 2:1

Lorsque vous tombez, ne restez pas à terre, mais relevez vous et repartez en vous appuyant sur le Seigneur. 

"Car sept fois le juste tombe, et il se relève". Proverbes 24:16

Celui qui nous demande de pardonner soixante dix fois sept fois, (Matthieu 18:22 ) ne se lasse pas de nous pardonner…

Que le méchant abandonne sa voie, Et l’homme d’iniquité ses pensées; Qu’il retourne à l’Eternel, qui aura pitié de lui, A notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner. Esaïe 55:7

Allons donc à lui avec confiance : pour trouver grâce, obtenir miséricorde et être secourus dans nos besoins, en l'occurrence la tentation.

Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus le Fils de Dieu, tenons fermement la confession (de notre foi).
Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur incapable de compatir à nos faiblesses ; mais il a été tenté comme nous à tous égards, sans (commettre de) péché.
Approchons–nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, en vue d’un secours opportun. Hébreux 4:14

Si nus faisons notre part, nous efforçant de marcher selon l'Esprit, en nous détournant de mal, Dieu nous promet de nous donner les moyens de sortir victorieux de la tentation :

Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. 1 Corinthiens 10:13

 

 

 

 

I.10- LES EPREUVES 

 

ENSEIGNEMENT 1- 1 PIERRE : UNE ETUDE

NOTRE ATTITUDE FACE AUX EPREUVES

1 Pierre 1 : 6 & 7

 

La-rencontre…

 

Introduction

Dans ces versets Pierre aborde pour la première fois la raison principale de cette lettre. Il cherche à encourager des chrétiens passant par des épreuves. Même si nous ne sommes pas concernés actuellement, son enseignement nous donne un fondement utile pour la vie parce que les épreuves nous toucheront tous tôt ou tard (cf. 1 Thess. 3 : 2 & 3). Pierre cherche à nous montrer comment réagir face aux épreuves et comment considérer les épreuves. Il montre pourquoi il a commencé sa lettre en parlant de notre héritage éternel au ciel : il veut encourager à regarder en avant, vers notre salut éternel et montrer que les épreuves durent relativement peu de temps en comparaison. Il donne aussi quelques éléments en réponse aux « pourquoi » puisque savoir pourquoi on passe par des épreuves peut aider à supporter la difficulté.

 

1. Notre attitude dans l’épreuve

Souvent en tant que chrétiens nous ne savons pas comment réagir face aux épreuves. Nous connaissons parfois une fausse culpabilité qui est due au fait d’imaginer que la tristesse est un péché et qu’en tant que chrétiens nous devrions avoir comme but ou le sourire ou l’indifférence dans l’épreuve.

Mais une telle attitude n’est pas du christianisme mais plutôt du stoïcisme. Le stoïcisme est une philosophie grecque qui a pour dieu « la raison ultime ». Selon cette philosophie tout est prédéterminé et il est une folie de mal réagir face aux souffrances puisqu’on ne peut rien changer. Le but est de se conformer à la raison et accepter son sort sans réagir puisque ce sont nos réactions qui nous font souffrir.

Par contre dans ce passage Dieu reconnaît que ces chrétiens étaient attristés par leurs épreuves. Pierre ne cherche pas à remettre cette tristesse en question mais la constate tout simplement. Nous sommes créés avec des émotions et même Jésus dans son humanité connaissait des moments de tristesse (Jn 11 : 35 ; Mc 14 : 33 & 34) – ce qui prouve que la tristesse n’est pas un péché. Mais si en tant que chrétiens nous avons une vision juste de la vie, notre tristesse quoique réelle sera limitée (cf. 1 Thess. 4 : 13). Notre foi nous permettre de trouver de la joie malgré notre tristesse.

Pierre montre la différence que peut faire le fait de croire en ce que Dieu révèle concernant notre héritage éternel. En comparaison avec l’éternité, les épreuves durent peu de temps ; ils sont plus supportables si nous savons qu’ils durent peu de temps et sont suivis d’une joie éternelle (1 Pi. 5 : 10 ;

2 Cor. 4 : 17 & 18). Nous sommes donc encouragés à persévérer jusqu’au but quelque soit le chemin par lequel nous devons passer.

Le chrétien peut donc connaître la tristesse et la joie en même temps. Nous ne nous réjouissons pas pour l’épreuve, mais même dans l’épreuve nous pouvons nous réjouir dans notre héritage (cf. Matt. 5 : 12 ; Rom. 8 : 37 – 39). En cela, nous avons la même source de joie que Jésus (Héb. 12 : 2).

 

2. Des raisons pour l’épreuve

Le premier élément de réponse que donne Pierre à la question « Pourquoi ? » est assez énervant : « puisqu’il le faut » (v.6). Mais en même temps cette réponse est aussi rassurante. Notre réaction face à cela est surtout une question de relation avec Dieu et de confiance en lui. Dieu pourrait empêcher toute difficulté dans notre vie mais parfois il décide qu’il vaut mieux de nous laisser y passer. Dans ces moments-là nous avons besoin de faire confiance au Père (Rom. 8 : 28) et de nous rassurer par la pensée que nos circonstances ne sont pas dues au hasard, ni même à l’ennemi mais sont permis par le Dieu d’amour puisqu’il le faut.

 

Pierre dit également que les épreuves servent à éprouver notre foi (« votre foi…est mise à l'épreuve afin de prouver sa valeur » Français Courant). Une foi éprouvée sera purifiée, plus forte, plus solide.

Elle ressemblera plus à la foi que Jésus avait dans son Père et nous ne devons jamais oublier que le but de Dieu pour notre vie est de nous rendre semblables à Jésus (Rom. 8 : 29). Dieu permet donc des épreuves pour fortifier notre foi en lui (Rom. 5 : 3 & 4). Pierre dit qu’il ne faut pas être surpris que cela soit le cas, en employant l’illustration de l’or. Il nous assure que la vraie foi est beaucoup plus précieuse que l’or, mais même l’or doit être éprouvé et purifié pour avoir de la valeur. Il est peu étonnant donc que Dieu, qui comprend la valeur de notre foi, cherche à faire le nécessaire pour rendre notre foi solide.

 

3. Le résultat des épreuves

Tout au long du passage, Pierre dirige notre regard en avant vers notre héritage lors du retour de Christ (1 Pi. 5 : 4 ; 1 Cor. 4 : 5). Le chrétien qui est resté fidèle dans l’épreuve recevra la gloire des félicitations de Dieu pour une foi éprouvée (Jac. 1 : 12 ; Apoc. 2 : 26 ; 3 : 5 ; Matt. 25 : 21) et entrera dans son héritage éternel. Et puis au-delà de cela, puisque Dieu est l’objet de notre foi, la gloire ultime lui reviendra (2 Thess. 1 : 10).

 

 

Conclusion

Ces versets nous apportent un réconfort dans l’épreuve. Nous ne passons pas par là pour rien mais nous sommes en chemin vers l’héritage glorieux que Dieu a préparé pour nous. De plus est, les épreuves dans cette vie ne durent que pour un moment alors que Dieu nous propose un héritage éternel. Dans des moments difficiles, laissons la pensée de notre héritage nous motiver à persévérer dans la vie chrétienne.

 

LA SUITE DANS LA 12ème PARTIE

 

I. 11- LE COMBAT SPIRITUEL

 

ENSEIGNEMENT 1- L’adoration: clé pour le combat spirituel

par Jacques-Daniel Rochat

 

 

Partager cette page

Repost 0