Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

2-Les choses à prendre en compte : les choses permises.

 

a- La volonté de Dieu

Le chrétien doit reconnaître que Dieu son Créateur veut aplanir le chemin du Choix dans sa vie avec foi. Il doit croire ardemment que son Berger veut le meilleur pour lui. Ainsi, il est très important que chaque phase et élément ayant trait à la demande de son conjoint ou au choix du conjoint vienne de Dieu ; on peut ici y inclure aussi les signes et les confirmations.

Tout enfant de Dieu se laissera conduire, guider, diriger et éclairer par l’Eternel. Il fera tout avec Dieu et par Dieu : tel est le gage d’une source ou d’un fondement solide de la révélation finale de votre conjoint (e). L’intervention de Dieu est la garantie d’un accomplissement rapide de la volonté de Dieu par la connaissance de votre conjoint (e) (en peu de temps, une semaine, 3 semaines ou 1 mois ou 2 mois).

L’étude des textes de Genèse 2,18 et Genèse 24 nous invite à chercher la volonté de Dieu dans la Choix du conjoint qui est le mieux placé pour nous communiquer ses directives, pour nous éclairer et pour nous permettre de rencontrer notre conjoint (e) voire de savoir avec exactitude qui est-ce. Le Créateur de l’homme et de la femme a mieux habilité pour te dire qui est celle qui a été tirée de ta côté ou de trouver celui de qui tu as été tiré voire de reconnaître l’os de tes os et la chair de ta chair.

 

b -Les Temps de Prière, 1Thessaloniciens 5, 17

Tout chrétien qui s’engage dans le choix du conjoint doit persévérer dans la prière quelques soient les obstacles rencontrés et les difficultés diverses. Il veillera à gérer son emploi du temps afin que les préoccupations personnelles ne prennent pas trop le pas sur les prières consacrées à ce sujet très important. L’essentiel est de demeurer fidèle aux temps de prière arrêtés. En effet, la décision issue de ces moments avec Dieu auront un impact sur son avenir et sur sa vie. Donc, il est très important d’avancer dans la prière sûrement en évitant des erreurs. Le sujet est confié au quotidien à Dieu dans une prière persévérante. Evitez d’être trop pressé (e) quand vous intercédez pour ce sujet et demeurez dans la sanctification. Le plus important est d’être sensible à la voix de Dieu et d’avoir un cœur honnête et bon. Les intentions du chrétien et ses motivations avant, durant et après la prière doivent être bonnes.

 

c – Le culte personnel et la méditation de la Parole de Dieu

Durant le culte personnel, le chrétien ou la chrétienne questionnera Dieu. Il apprendra aussi à l’écouter d’abord de façon audible, ensuite par la conviction du Saint-Esprit et enfin par sa Parole.

On attend du croyant dans ces moments une attitude de soumission et d’humilité. Quelle que soit la Parole reçue de Dieu ou le signe obtenu venant de sa part, le chrétien l’éprouvera ou le testera. Si en éprouvant ou en testant cette Parole ou ce signe et que ce dernier s’accomplit, il est nécessaire de recevoir en plus la conviction personnelle du Saint-Esprit dans le cœur. Les signes s’accomplissent de façon extraordinaire quand ils viennent de Dieu malgré les circonstances et les temps. Toute choses contribue et concoure à leur accomplissement.

 

e-Les signes

Les signes venant de Dieu sont les plus fiables. Ceux qui sont choisis par le chrétien lui-même s’ils ne sont pas inspirés par le Saint-Esprit sèment la confusion ou l’erreur. Les signes peuvent être reçus par révélation en priant. Le chrétien peut les recevoir à partir d’un verset biblique.

Illustration : Un exemple de prière : « Seigneur, en ce jour, par quel signe veux-tu me révéler mon conjoint ou ma conjointe ? » (Ou  bien « Mon Dieu, quel est le premier signe par lequel tu veux me révéler mon alter égo »).

Il est important de souligner que la révélation du Conjoint ou de la conjointe par Dieu s’accomplit après un certain nombre de signes. Cela peut aller de 5 à 7 et au-delà. Nous avons donc la Réception des signes +l’Accomplissement des signes + la Confirmation des signes par d’autres éléments ou d’autres signes de la part de Dieu.

Une première démarche est l’accomplissement des signes reçus ou demandes sous l’inspiration du Saint-Esprit et une deuxième phase reste la confirmation divine par d’autres facteurs.

Illustration : Cas du serviteur d’Abraham-

Les facteurs d’accomplissement :

-l’attitude de Laban.

- l’attitude de la famille de Rebecca.

-l’attitude de Rebecca à la question de ses parents de savoir si elle ira en même temps.

Ces facteurs font suite à la réalisation des différents signes demandés par le serviteur d’Abraham.

La particularité des signes demandés ou des signes reçus est qu’ils s’accomplissent clairement sans ombre, sans doute, sans variation, ni faux semblant et sans confusion.

 

Illustration : Prière d’un chrétien « Seigneur au lieu où je me rends que la personne que tu as choisi pour être mon conjoint (ou ma conjointe) soit en tenue blanche. » ; dans le sens ici qu’il ne doit pas y avoir une autre couleur mariée à la couleur blanche ou contenue en elle. Or, quand il arrive que le lieu où le chrétien se rend, seule une seule personne est en tenue blanche mariée à des rayures noires (tenue blanche avec un fond rayé), il déduira que cela n’est pas la volonté de Dieu. La personne que le chrétien a vue n’est pas le choix de Dieu pour lui. Le chrétien n’affirmera pas le contraire. La description de la tenue ne répond pas à la couleur unique blanche qu’il avait reçue ou qu’il avait en pensée avant de se déplacer dans le lieu-dit. Auquel cas le chrétien aurait formulé dans sa prière : une tenue blanche avec un fond rayé de couloir noire.

Que le chrétien se rassure, lorsque le signe demandé ou reçu de Dieu serait en train de s’accomplir l’Esprit de Dieu convaincra le croyant, attirera son attention sur chaque détail et il lui rappellera l’accomplissement du signe ou des signes.

Tout signe s’accorde avec la voix du Saint-Esprit. Cf. Jean 16, 13 – Jean 14, 26 – Genèse 24, 12-16 – 1Jean 4, 1 – 2 Corinthiens 11, 14.

Dans la communication des signes, Dieu peut vous parler de façon audible ou au travers des révélations (rêves, visions) venant de Dieu.

Ici, une vigilance doit être de mise lorsque l’on parle des rêves. En effet, lorsqu’une personne convoite une autre dans son cœur qu’elle ne soit pas surprise de voir la personne convoitée dans ses rêves en très bonne compagnie. Donc celui qui convoite peut rêver de la personne qu’il convoite (attention ici car ces rêves ne viennent pas de Dieu). Il ne s’appuiera pas sur ce rêve pour fonder une quelconque volonté de Dieu.

Dans cette partie, rappelons que les signes reçus de Dieu diffèrent d’une demande d’un conjoint à un autre. Dieu est souverain.

 

A suivre

 

 

Tag(s) : #ENSEIGNEMENTS BIBLIQUES DU PASTEUR HENRI KPODAHI

Partager cet article

Repost 0