Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

        SEMINAIRE BIBLIQUE FEV 2012 FIN

STARSBOURG. LE PROCHAIN SEMINAIRE EST PREVU POUR LE 25 FEVRIER 2012, THEME: LE CHRETIEN ET LES AUTELS FAMILIAUX. QUE DIEU VOUS COMBLE EN ABONDANCE. Dr PASTEUR HENRI K

 

nouveau-55.gif MIDEGUE BOUTIQUE SHEKINA ECRIVEZ DIRECTEMENT AU DOCTEUR PASTEUR HENRI KPODAHI A pasteurhenri7@hotmail.fr Si vous rencontrez des difficultés pour l'achat en ligne. Merci
 
Contact Tél. 03 88 81 36 23 ...
RENTREE SCOLAIRE ET ACADEMIQUE 2011-2012 AU 1er SEPTEMBRE 2011 A L'ITHEB Strasbourg et à l'ITHEB Île de France pour LES COURS BIBLIQUE ET THEOLOGIQUE A STRASBOURG, ROSNY BOIS PERRIER ET PAR INTERNET Tél. 03 88 81 36 23 ANIMES PAR LE DIRECTEUR DE L'ITHEB LE PASTEUR HENRI K. ET UN EQUIPE DE PROFESSEURS CHRETIENS COMPOSEE DE SERVAVTES DE DIEU, DE SERVITEURS DE DIEU ET DE LAÏCS...
INSTITUT ITHEB
ID002012

CHAPITRE V- LES TEMOIGNAGES DE RÊVES 2                  

 

 III- L’enfant victime d’une attaque de sorcellerie dans son sommeil

 

 A- Les faits

Dans une autre famille une femme vivait seule avec son enfant. Un jour, l’enfant eut un sommeil très agité. Il était en proie au cauchemar au réveil, la mère du garçon constata que la température de son enfant était élevée et son corps chauffait sérieusement. Pourtant la veille l’enfant se portait très bien et il ne s’était plaint d’aucun mal. Comme la mère était une infirmière et qu’elle possédait une trousse à pharmacie, elle lui prodigua les soins appropriés. Par ces premiers soins la température de l’enfant baissa légèrement, mais il était devenu très calme et n’avait plus d’appétit. Son regard tout le jour, rapportera sa mère, était distant comme s’il vivait une réalité à laquelle elle n’avait pas accès. Les deux nuits qui suivirent le début de la maladie de l’enfant, ce dernier gémissait et il chauffait. Il ne pouvait dormir malgré les soins qui lui avaient été prodigués. Le troisième jour, au réveil, pendant que la mère et l’enfant étaient encore dans la chambre à coucher, l’enfant dit à sa mère :

 

-« Maman, regarde ce chat blanc à l’entrée de la chambre.

 

-Quel chat blanc, je ne vois aucun chat. Répond la mère.

 

L’enfant de son doigt indiqua l’entrée de la chambre à coucher tout près de la porte, là où il voyait l’animal. Il reprit :

 

-Mais maman le voilà, regarde-le, il sort de la chambre.

 

La mère regarda à l’endroit indiqué et le mouvement du doigt de l’enfant indiquant la sortie de l’animal mais elle ne vit pas le chat en question. Elle s’adresse à son enfant :

 

-Mon enfant je ne vois absolument rien ».

 

Hasard ou concours de circonstance diront certains, providence divine diront les autres, la femme et son fils reçurent ce matin-là, la visite d’un chrétien à qui, elle parla de l’état de santé de celui-ci sans mentionner l’épisode du chat. Le chrétien fit comprendre à la mère du garçon que si réellement son fils avait la température à la même heure et surtout qu’elle s’élevait toujours entre minuit et trois heures du matin, alors le mal de l’enfant devait avoir une cause non pas physique mais plutôt spirituelle. C’est après ces propos qu’elle se rappela l’épisode du chat et en parla à ce frère chrétien. Le chrétien fit avec cette femme et son enfant une prière d’autorité sur toutes les forces ténébreuses à l’origine de la fièvre. Le lendemain le chrétien rendit visite à cette famille pour s’enquérir de leur état de santé. Il fut reçut par la mère toute joyeuse qui l’informa que suite à la prière faite la veille avec elle et son fils, après son départ, le visage de son enfant a recouvré l’éclat qu’elle lui connaissait. Sa température est normale et de plus il a retrouvé l’appétit et a très bien passé la nuit. Actuellement, il joue dans la cour de la maison avec ses amis.

 

B- L’interprétation ou l’enseignement

Cette mère n’avait pas tort car elle ne voyait absolument pas le chat que lui montrait son fils. Mais en réalité l’animal était un esprit de sorcellerie. Il était bien là lorsque son enfant lui parlait dans leur chambre à coucher. Notons que les enfants, de façon générale, ont une faculté spirituelle plus développée. Ils ont l’esprit plus ouvert au monde spirituel que les adultes. L’origine du mal de l’enfant était lié à une attaque dans son sommeil. L’enfant s’endormit en bonne santé mais il se réveilla avec une forte fièvre. Il a été attaqué dans son sommeil par ce sorcier transformé en chat qui était une présence satanique dans leur appartement. Mais par la prière d’autorité, les forces obscures furent vaincues.

 

IV- La chrétienne mariée à son propre père

 

A- Les faits

Quant à une autre sœur chrétienne, chaque fois qu’elle devait se marier, son mariage avortait. Et demandant au Seigneur JESUS, la source de cette situation, elle se vit dans un rêve la nuit qu’elle s’était déjà mariée et que le mari à qui elle avait fait des promesses de fidélité pour le meilleur et pour le pire, était son propre père qui l’avait mise au monde.

 

B- L’interprétation ou l’enseignement

Il est dommage de constater que certains parents soit ont livré leurs filles en mariage à des divinités ou soit de recevoir par la révélation de Dieu que des pères sorciers se sont mariés avec leurs propres filles. Ceci est une vérité. Les conséquences restent que ces filles restent célibataires toute leur vie. Elles sont aussi confrontées aux phénomènes de rêves sexuels, de problèmes de règles douloureuses et maladies génitales ou congénitales (kystes ovariens, fibromes, maux de bas-ventre...

 

V- L’adolescente qui mangeait dans ses rêves.....

..

 

Extrait du livre Les rêves et leurs significations du Docteur Pasteur Henri KPODAHI en vente à 20euros                

Ecrivez votre mail et validez dans la case ou allez à la Page de BIENVENUE DANS L'ONGLET NEWSLETTER ABONNES-TOI GRATUITEMENT

Les Orateurs de nos Articles :
prophetesse irene3007DSC00003
ID002012Denis-Despinoy-WATCHMAN NEE
ads facebook
MUSIQUE
ARTISTE: GAEL
                               
   
                     
CHANT: JESUS EST SEIGNEUR
SOYEZ TOUJOURS JOYEUX, PRIEZ SANS CESSE...1THESSALONICIENS 5, 16-17
Rédaction : Pasteur Henri K.
Tél 03 88 81 36 23 / (0033) 3 88 81 36 23
Coordonnateur du MIDEGUE
MINISTERE MIDEGUE                    
                       
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :