Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Henri VIAUD-MURAT

k0433643-copie-1.jpg 

 

 

 II- L’IMPORTANCE DU BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT

 

Le Saint-Esprit n'était pas encore répandu sur la terre comme Il l'est maintenant. Aujourd'hui j'entends certains dire : "Maintenant, on n'a plus besoin d'attendre que le Saint-Esprit vienne comme Il est venu le jour de la Pentecôte". Evidemment, Il est répandu déjà sur la terre, mais on a besoin d'attendre d'être rempli avant de commencer le travail ! Ça, on doit toujours le faire. Il ne faut pas dire : "Maintenant, parce que le Saint-Esprit est répandu sur la terre, on n'a plus besoin d'attendre d'être rempli du Saint-Esprit", pas du tout ! On a aujourd'hui tout autant besoin qu'autrefois d'attendre d'être rempli du Saint-Esprit, avant de commencer quoi que ce soit pour le Seigneur. Le Saint-Esprit est là, répandu partout, le Saint-Esprit est dans nos cœurs parce que nous sommes nés de nouveau, mais si nous n'attendons pas pour recevoir ce revêtement de puissance, nous ne pourrons pas être un témoin efficace. Et c'est ce que les disciples ont fait. Ils ont attendu, et, nous savons ce qui s'est passé le jour de la Pentecôte, au chapitre 2, le Saint-Esprit de la promesse est descendu. La première tâche que Jésus a eu à cœur de faire, une fois qu'il est monté au ciel, à la droite de son Père et qu'Il lui a montré que Son œuvre était entièrement accomplie, c'était de dire à son Père : "Maintenant, Père, j'ai tout accompli, tu vois tes enfants qui sont là, ils se sont fait mes disciples, ils m'ont donné leur vie, mais ils ne peuvent rien faire sans la présence puissante du Saint-Esprit dans leur vie et sur eux, d'abord pour que tu leur révèles toutes les merveilles de ta Parole et de ton plan pour eux, et ensuite pour qu'ils soient tes témoins jusqu'aux extrémités de la terre. Père, maintenant, c'est le moment, envoie ton Saint-Esprit !". Et le Père a dit : "Oui, dans 10 jours. Ils sont en train de prier, ce n'est pas encore le moment. Dans 10 jours".

Et le jour venu, Jésus a, au nom de son Père, par sa puissance, envoyé le Saint-Esprit et l'a répandu. Il est venu sur eux, Il les a remplis, ils se sont mis à parler en d'autres langues, à prophétiser, à parler des merveilles du Seigneur, dans des langues inconnues. Ça s'est passé comme ça le jour de la Pentecôte, ça s'est passé comme ça par la suite pour Corneille, ça s'est passé comme ça au chapitre 19 pour les Ephésiens, des années et des années après. Le Seigneur, quand Il donne un modèle, qui est précis comme celui-là, ne veut pas que l'on s'écarte de ce modèle. Quand Pierre était chez Corneille, le centurion romain, et qu'il a vu le Saint-Esprit descendre, et qu'il les a vus parler en langues et prophétiser, il a dit aux autres, par la suite en racontant cet événement : "Ils ont reçu le Saint-Esprit de la même manière que nous au début". Ça a été pour lui la preuve qu'ils avaient été acceptés, alors qu'ils étaient païens, même pas du peuple juif. Ils ont été acceptés par Dieu, et Dieu les a baptisés exactement comme eux le jour de la Pentecôte, de la même façon. Donc il n'y a pas de raison de penser que le Seigneur ne veuille pas faire de la même manière aussi pour tous ceux qu'Il veut baptiser du Saint-Esprit.

 

 

III- POURQUOI RECOIT-ON LE BAPTÊME DU SAINT-ESPRIT SANS LE PARLER EN LANGUES ?......

 

FINIR EN MUSIQUE AVEC " ELISABETH BOURBOUZE "

  

CHANT : J'AI SI PEU DE MOTS 

  

QUE DIEU VOUS BENISSE...........................
Tag(s) : #ENSEIGNEMENT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :