Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Auteur : Apôtre Henri KPODAHI

INTRODUCTION GENERALE

 

 

Objectif de la Formation:

- Offrir les différents éléments essentiels pour le Monitorat.

- Parfaire sa connaissance dans ce domaine.

- Répondre aux besoins, aux attentes de l’Enfant pour son épanouissement moral, spirituel et social.

Objectif du Culte d’enfants: Luc 2:40

- Enseigner les vérités de la Bible pour que l’Enfant reconnaisse JC comme son Sauveur, qu’il l’accepte comme Seigneur et qu’il grandisse en lui (le Convertir).

- Édifier l’Enfant en l’instruisant dans la vie de Dieu (la Croissance spirituelle qui influence les professeurs, les amis, les parents).

- L’Amener à être un témoin fidèle de JC dans sa famille, son Église, la Société (Modeler son caractère, canaliser sa sensibilité, son imagination, sa fougue). N’oublions pas qu’il y’a beaucoup d’influences négatives comme les films et les pubs sensuels, les émissions violentes, sur les enfants.

       

 

I- LE MONITEUR ET L’ENFANT

Une histoire vraie:

         C’est un jeune homme qui va à la guerre du Vietnam et qui est blessé mortellement. Avant de mourir, il demande à son ami tout près de lui de retrouver son enseignante d’école du dimanche pour lui dire que ses cours avaient porté du fruit et qu’il était devenu chrétien. Une fois la guerre terminée, son ami part du Vietnam et retrouve l’enseignante pour lui donner le message que son ami défunt avait pour elle. En entendant la nouvelle de la conversion de son ex-étudiant, la vieille dame se met à pleurer, et se confiant dans cet ami, elle lui avoue qu’elle désirait délaisser l’école du dimanche parce que démoralisée elle croyait que c’était en vain qu’elle avait enseigné toutes ces années.


A- L’ENFANT 

         1- L’Enfant et la Bible

         Genèse 21:15-20, Matthieu 18:10

         L’Enfant est un don de Dieu - un élément entre les mains de Dieu et devant Dieu - une créature fragile ayant besoin d’amour - un individu complet, autonome qui a sa manière de penser et d’agir qui lui sont propres.

 

         2- Le Monde de l’Enfance

         Le monde de l’enfance est celui qui prend en compte le développement physique, mental, social, affectif et spirituel de l’Enfant.

         Nous ciblons ici des éléments qui entrent en ligne de compte dans ladite formation. Le caractère de l’Enfant se forme avant cinq ans et après, il décide ou il réagit en fonction de son apprentissage:

 

0-3ans: C’est l’âge de la Crise du non donc il ne faut pas taper l’Enfant. Le Moniteur répondra à ses besoins- lui présentera Dieu comme son Père (l’Enfant pourra développer ainsi son affection et accepter facilement la paternité de Dieu). C’est l’âge de la fessée. Le développement spirituel de l’Enfant dépend de tout ce qui lui a été fait émotionnellement et spirituellement. A cet âge, son niveau d’attention est de 0 à 3 minutes. L’Enfant est centré sur lui-même et il est dépendant des adultes. L’on peut répéter quelques mots bibliques pour l’habituer à la Parole de Dieu. 

3-6ans: Il touche à tout et il dérange beaucoup - Il a besoin de courir, de sauter, de bouger. C’est l’âge des pourquoi et des comment. L’apprentissage de l’Enfant passe par le jeu, par le jeu de rôle et par l’imitation (il imite l’adulte et il peut-être désolé). Le Moniteur restera humble lors des questions pertinentes posées par l‘Enfant- l’Enfant aime les répétitions d’histoire liées aux miracles. Il a besoin d’amour et il épie beaucoup. C’est l’âge de l’égocentrisme, de l’émotion, de l’amitié, de la louange. Le Moniteur lui présentera JC comme son ami et Dieu comme Père. Son attention est de 5 à 10 minutes. Il faut lui enseigner de courts versets.

6-9ans: Il aime tout lire et tout écrire. L’école développe ses connaissances. Le Moniteur lui donnera des versets bibliques à lire et à apprendre sous forme de jeux. Il l’aider pour ses choix. L’Enfant est concerné par la vie des autres et il cherche à plaire. Il est soucieux de l‘accueil du groupe et il distingue le mal du bien. Il reçoit Dieu avec sa pensée d’où l’importance du cœur pour croire en Dieu. Le Moniteur insistera sur l’importance de l’obéissance à Dieu (il ne le martèlera pas avec la loi). Il lui fera comprendre que Dieu peut l’aider.

 L’attention de l’Enfant est de 15 à 20 minutes. Il reconnaît les histoires vraies de la fiction.

9-12ans: Il est dynamique et il aime les concours et la compétition. Il peut comprendre et croire sans voir et même accepter JC comme Seigneur et Sauveur. C’est l’ âge du combat spirituel, l’âge des bandes, l’âge des jeux de compétitions. Le Moniteur lui racontera des histoires bibliques (du genre David et Goliath par exemple et lui communiquera les versets tels que 1jn 2:13). L’attention de l’Enfant est de 30 à 45minutes. Il comprend l’histoire et la géographie. Il aime les histoires vécues et il comprend la justice, la responsabilité de tout enfant de Dieu.

 

         Les statistiques de Lionel Hunt sur les enfants: 1% connaissent JC comme Seigneur et Sauveur avant 5ans, 85% le connaissent entre 4 et 14ans, 10% le connaissent entre 15 et 30ans, 4% le connaissance après 30ans.

 

B- LE MONITEUR 

         1-Sa Personne

         Un chrétien, une personne née de nouveau, membre communiant, baptisé et marchant selon le Saint-Esprit. Il a eu la vocation à exercer ce Ministère (le Monitorat), il a été formé à cet effet et il œuvre avec la puissance de Dieu. Il aime les enfants et il les comprend. Il aime Dieu, Sa Parole et l’étudie chez lui. Il est un guide, un témoin fidèle de JC par sa vie (il est un exemple). Il est un homme de prière et il évite d‘être de mauvaise humeur avec l‘Enfant (il lui montrera qu’il s’intéresse à lui).

         Le caractère du Moniteur est transformé par son contact avec l’Enfant. Il apprend le sacrifice de soi et il a une meilleure connaissance de la Parole de Dieu par l’enseignement qu’il dispense.

         2- Sa Mission

         Le Moniteur par son engagement, a désormais une responsabilité qui lui incombe quant à la vie de l’École du Dimanche. Il la remplit pleinement. Il doit connaître l’Enfant et il connaît personnellement (son nom, ce qui crée la communication, la fraternité et la confiance). Il est le premier auditeur du message. Il rend visite à l’Enfant (l’intérêt) et il l’équipe. La mission du Moniteur est d’amener l’Enfant à la maturité, de l’encourager, d’affermir sa foi et lui enseigner à vivre de manière à plaire à Dieu et à le glorifier.

 

 

II- LE MONITEUR ET SA LECON

         La Moniteur doit savoir que la leçon constitue l’aspect essentiel de sa vocation. Il doit en conséquence y accorder tout le sérieux, le dévouement possible et comprendre l’importance d’enseigner la Parole de Dieu aux enfants. Il aimera la Parole de Dieu, l’étudiera chez lui  et obéira à ses enseignements: il « est un avec la Parole de Dieu ». Ainsi, la puissance du Saint-Esprit se déploie avec force et le Moniteur prêche avec autorité et puissance.

 

 A- COMMENT PREPARER ET REDIGER UNE LECON 

1- Préparer

* Le Moniteur passe du temps dans la prière lors de la préparation d’une leçon (il recherchera la présence de Dieu).

* La préparation constitue l’arme efficace de la réussite d’une leçon.

* Chaque Moniteur doit avoir ses propres outils de base: une Bible, un manuel du Moniteur, un registre, un carnet de notes, une craie. On citera comme outils secondaires: les différentes versions de la Bible, les Bibles illustrées, l’Atlas biblique et le Dico biblique qui aideront le Moniteur a rendre ses leçons plus intéressantes et plus facilement compréhensibles pour les enfants. Ces outils sont tous utilisés après que le Moniteur ait demandé au Saint-Esprit de l’aider et de lui révéler les besoins de ses élèves.

* La leçon se prépare en tenant compte des besoins particuliers des enfants (difficultés, inquiétudes, vie à la maison, vie à l’école).

* La leçon à présenter aux enfants se prépare et se médite dès le début de la semaine. Le Moniteur cherchera à connaître l’histoire qu’il veut narrer aux enfants parfaitement, les personnages, les séquences. Les événements doivent devenir vivants à ses yeux. Il gardera le verset qu’il fera apprendre par cœur aux enfants.

* Le Moniteur consultera son Dico pour les mots difficiles et prendra contact avec d’autres moniteurs, d’autres pasteurs pour voir s’il a bien compris le texte biblique.

* Chaque Moniteur verra la méthode à utiliser le jour de son intervention. Il priera pour que les enfants arrivent au culte et que Dieu prépare leur cœur afin qu’ ils reçoivent le message du jour.

Prier- Lire la Bible- Utiliser d’autres versions- Étudier le manuel du Moniteur- Tenir compte des besoins des enfants.

NB- Les moniteurs tireraient grand profit à se rencontrer pour faire leur préparation, pour discuter et prier ensemble.

 

2- Rédiger 

         Avoir un plan de sa leçon est ce qui est conseillé à tout Moniteur. Le Moniteur rédigera:

* le passage biblique et le verset à apprendre (le verset est appris pendant la leçon ou à la fin).

* le but de la leçon (ce que je voudrais leur enseigner).

* l’introduction (ce que je leur dirai pour commencer- éveiller leur intérêt). Il portera sur quelque chose de bien connu des enfants.

* la leçon elle-même: le contenu, les questions, le matériel.

* l’actualisation de la leçon et l’enseignement.

* la conclusion: ce que je leur dirai pour terminer.

 

         Le Moniteur n’emportera pas son manuel au culte du dimanche. Il écrira les grandes lignes de la leçon. Prenons par exemple, la leçon Jésus ressuscite la fille de Jaïrus: décrire l’arrivée de JC dans la maison de Jaïrus, montrer le modèle d’une maison de la Palestine (Atlas biblique), décrire la foule, lire ce que JC a dit, dessiner et/ou raconter l’histoire.

 
B- COMMENT PRESENTER UNE LECON 

         1- La Présentation

* Prier avant de commencer la leçon (soit par le Moniteur soit par un enfant).

* Copier le titre de la leçon, les références bibliques, le verset à retenir, ou l’enseignement biblique selon la section.

* Avoir l’objectif en esprit car c’est sur ce dernier que se bâtira la leçon.

 

         2- L’Introduction et la Conclusion

Introduction:*Éveiller l’attention, l’intérêt. Porter sur quelque chose de bien connu des élèves. Le Moniteur peut entamer une discussion, il peut utiliser des objets ou des dessins ou poser des questions ou faire des dessins. Mais à chaque intervention, il variera l’introduction selon la section (poupons, petits, moyens, junior…).

* Faire jouer succinctement la leçon au début sous forme de Sketch ou à partir d’un Sketch de faits journaliers pour introduire la leçon; procéder par les mimes (le moniteur peut s’inclure avec les enfants dans la pièce à jouer pour introduire la leçon), des dessins pour faire ressortir le but visé.

* Écrire les mots difficiles et les expliquer.

* Selon le climat dans la salle de l’École du dimanche, on introduira un chant ou des acclamations liturgiques.

* Le Moniteur parlera fort, sera précis et concis dans la présentation du message. Il ne lira jamais le cahier du Moniteur devant les enfants mais il se présentera avec sa Bible, ses notes.

* Selon la méthode choisie par lui (narration, thème…), il s’insistera sur la partie essentielle, la décrira en profondeur. Il montrera des modèles selon les images et utilisera l’Atlas biblique, la Bible illustrée. Il pourra aussi demander à des enfants qu’il aurait désigné de lire certains passages qui répondent à la question ou aux questions posées. D’après son aptitude, il dessinera au tableau la scène relative à la leçon du jour.

* Dans la présentation, aider les enfants à comprendre le récit sinon le message ne passera pas.

* Utiliser un langage usuel et commun.

 

Conclusion:  A la fin de la présentation:

* le Moniteur posera des questions à nouveau.

* Il n’aura pas honte de dire lorsqu’un enfant pose une question qu’il ne la maîtrise pas et qu’il lui donnera la réponse prochainement.

* Il désignera en posant des questions à la volée des enfants qui n’ont pas participé à la leçon.

* Apprendre le verset ou la phrase à retenir par cœur aux enfants (utiliser

des images à la place de mots du verset ou de la phrase à retenir).

 

 


                          CONCLUSION GENERALE

         Le Moniteur doit aimer l’enfant et lui accorder une plus grande attention comme le Christ l’a fait dans Matthieu 18:10. Le Moniteur ne le méprisera pas, il cherchera à le connaître et le comprendre. Il doit comprendre que ce Ministère est une vocation et une responsabilité. Il n’oubliera jamais l’objectif visé, le salut et la croissance spirituelle de l’enfant, dans la préparation des leçons et dans sa présentation. Ainsi, sera-t-il dans la joie lorsqu’il verra plusieurs enfants se donner à JC et le suivre. Josué 1:9 « Ne tremble pas, et ne te laisse pas abattre, car moi, le Seigneur ton Dieu, je serai avec toi ».

 

Tag(s) : #MINISTERES ET MINISTRES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :